• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Oui, le nouveau passeport canadien est une cochonnerie et voici pourquoi

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Un argument parfois évoqué par les fédéralistes contre les indépendantistes québécois, c’est la force du passeport canadien et son prestige dans le monde. Un passeport c’est l’ultime privilège qu’une personne ordinaire peut obtenir de son pays, qu’il soit nouvellement citoyen ou non. Cela dit, un passeport, c’est aussi un symbole identitaire qui doit refléter la culture du pays en question. Là-dessus, le Canada postnational de Justin Trudeau n’a pas manqué à son entreprise de destruction des symboles nationaux. Il y a quelques jours, les fédéraux ont révélé à quoi ressembleraient le nouveau passeport, sa couverture et certaines pages pour les visas et étampes. C’est absolument grotesque, une vraie cochonnerie. Pourquoi c’est important d’en parler? Analyse d’une attaque de plus contre la nation québécoise.

Le gouvernement canadien n’est pas réputé pour sa compétence, sa transparence, ni son talent de façon générale. C’est une grosse bibitte qui bouffe tout sur son passage. Mais il fallait leur reconnaître une chose : la version précédente du passeport canadien était franchement une réussite. Oui, c’est un indépendantiste québécois qui le dit! Quand nous regardons les nombreuses pages du passeport, rien n’a été oublié : Samuel de Champlain, le monument à la bataille de Vimy, l’exploration du Grand Nord canadien, les prairies, le château Frontenac et la vieille ville de Québec. Il faut être honnête et avouer qu’en général, les gens étaient satisfaits de ce passeport qui n’avait pas à rougir devant d’autres très beaux passeports, tels que ceux de la Suisse, de la Belgique ou du Japon.

Cependant, il est possible que ce passeport ait dérangé les déconstructeurs en poste à Ottawa. Trop national, pas assez « inclusif », car dans le nouveau Canada de Justin Trudeau, il n’y pas d’identité nationale propre. Tout ne serait qu’une page blanche à colorer de la diversité qui vient « enrichir » le pays. C’est vraiment insultant que le symbole le plus important à l’étranger d’un citoyen, soit le passeport, ait été vidé de ses symboles qui faisaient pourtant consensus. Ce qui est rare pour quelque chose venant du fédéral.

Les pages consacrées aux étampes et visas montrent en gros des scènes de vie en nature : des ours, un harfang des neiges, des enfants qui sautent dans l’eau, des gens en canot. Par contre, si cela est criant de médiocrité avec son esthétique de style Corporate Memphis (des personnages de couleurs vives, sans yeux, sans bouches) ressemblant presque à des cahiers de coloriage pour enfants ou aux publicités des camps Tim Hortons, il fallait une référence au roi d’Angleterre c’est bien sûr! Pourquoi nos symboles nationaux devraient être effacés et que le roi lui reste dans le passeport?

Le gouvernement canadien aura commis l’exploit de choquer à la fois les Québécois, mais aussi les Canadiens anglais, les vétérans, et les proches de Terry Fox. C’est peu dire qu’il est loin de faire l’unanimité! Si vous pouvez renouveler votre passeport avant l’automne, faites-le, car vous pourrez le conserver pendant 10 ans. Pour les autres, la seule bonne chose, c’est que la demande pourra se faire en ligne. C’est ce qu’a annoncé le ministre suite aux files d’attente et les scandales entourant les bureaux des passeports à travers le Canada.

Pour une fois que le fédéral faisait quelque chose de bien, il fallait que le gouvernement Trudeau détruise ce bon travail au nom d’une idéologie postnationale qui n’autorise pas les manifestations de fierté. Car bien sûr, il ne faudrait pas « exclure » personne! D’ailleurs, personne issue de la « mosaique » canadienne ne s’est plainte de l’ancien passeport et de la présence du château Frontenac, ni de Terry Fox. Espérons que le scandale fasse reculer le gouvernement, mais cela demeure fort peu probable qu’il fasse marche arrière avec l’arrogance que nous lui connaissons.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Éclipse à l’ère des outrages numériques

Comme beaucoup, j’ai été choqué de la décision de fermer certaines écoles en raison de l’éclipse qui a lieu aujourd’hui, et comme beaucoup, j’ai trouvé

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Anthony Tremblay