• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Plus de la moitié des problèmes cardiaques liés aux vaccins ont affecté les jeunes

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email


Par Cosmin Dzsurdzsa

Un récent rapport de Santé publique Ontario (SPO) révèle que plus de la moitié des personnes envoyées à l’hôpital pour des problèmes cardiaques liés à un vaccin étaient des jeunes de moins de 25 ans.

Selon le PHO, en date du 7 août 2021, 106 jeunes ontariens présentaient une myocardite ou une péricardite à la suite d’une vaccination par ARNm.

Si l’on pousse encore plus loin la ventilation, 31 de ces cas concernaient des enfants et des adolescents âgés de 12 à 17 ans. Dans le même temps, 75 cas de problèmes cardiaques ont été constatés chez des personnes âgées de 18 à 24 ans.

Les données montrent également qu’une grande majorité (80 %) des visites à l’hôpital ont été effectuées par des hommes.

Dans l’ensemble, la province a enregistré 202 admissions aux urgences, tous groupes d’âge confondus, après avoir reçu un vaccin.

Pour la tranche d’âge 25-39 ans, 54 personnes ont été admises à l’hôpital. Parallèlement, 44 personnes de plus de 40 ans ont déclaré s’être rendues aux urgences après avoir reçu un vaccin.

“Le taux de déclaration de myocardite/péricardite était plus élevé après la deuxième dose du vaccin ARNm qu’après la première, en particulier pour les personnes recevant le vaccin Moderna comme deuxième dose de la série (quel que soit le produit utilisé pour la première dose)”, affirme le rapport.

En outre, le PHO a constaté que l’inflammation cardiaque chez les personnes âgées de 18 à 24 ans ayant reçu le vaccin Moderna était sept fois plus élevée que chez celles ayant reçu le vaccin Pfizer.

“Les vaccins contre le COVID-19 continuent d’être recommandés et sont très efficaces pour prévenir l’infection symptomatique et les conséquences graves de la maladie du COVID-19, qui est également associée à un risque de myocardite”, écrit le rapport.

Selon les données officielles, 83 % des Ontariens âgés de plus de 12 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19. En ce qui concerne la vaccination complète, un total de 77 % des personnes de la province ont reçu leur deuxième dose.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC