Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Rideau Hall a dépensé 117 000 dollars chez le nettoyeur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le gouverneur général du Canada et Rideau Hall ont accumulé une facture à six chiffres chez le nettoyeur au cours des dernières années, selon des documents obtenus par la Fédération canadienne des contribuables. 

Le Bureau du secrétaire du gouverneur général a dépensé 117 566 $ pour des services professionnels de nettoyage à sec depuis 2018, bien qu’il dispose d’un personnel interne chargé de faire la lessive. 

« La liste des privilèges dont jouit le gouverneur général est aussi longue qu’insultante pour les contribuables qui paient la note», a déclaré Nicolas Gagnon, directeur Québec de la FCC. « Il est temps que le gouvernement fédéral mette un terme aux privilèges du gouverneur général et à la culture dépensière à Rideau Hall ».

Rideau Hall a facturé pour des services de nettoyeur professionnel en moyenne plus de 1 800 dollars par mois aux contribuables.

C’est assez d’argent pour nettoyer à sec 13 831 chemisiers, 6 204 robes ou 3 918 couettes, selon les prix affichés par l’entreprise Majestic Cleaners à Ottawa. 

Les détails des dépenses liées au nettoyage à sec à Rideau Hall ont été divulgués en réponse à une question inscrite au Feuilleton par le député conservateur Kelly McCauley (Edmonton-Ouest).

Les documents indiquent que «le lessivage traditionnel est effectué à l’interne au BSGG», mais que tout, des vêtements personnels aux nappes, serviettes de table et autres linges, a été confié à des services de nettoyages professionnels.

En mai dernier, le National Post a révélé que l’actuelle gouverneure générale Mary Simon et sa prédécesseure, Julie Payette, ont facturé aux contribuables plus de 88 000 $ en achats de vêtements depuis 2017. Le gouverneur général peut dépenser jusqu’à 130 000 $ pour sa garde-robe au cours de son mandat de cinq ans. 

Les achats allaient d’une «robe en velours noir avec doublure en soie» de 3 000 dollars à des bottes de 1 064 dollars en passant par un «chapeau écru» de 450 dollars. 

«Pourquoi le bureau du gouverneur général doit-il dépenser autant pour des services de nettoyage alors qu’il a déjà du personnel pour faire la lessive et un compte de dépenses à six chiffres pour les vêtements de fonction?» a déclaré M. Gagnon. 

«Qu’il s’agisse de se régaler de plats raffinés dans un avion, de dépenser une fortune pour des services de limousine en Islande ou de séjourner dans les hôtels les plus raffinés, Rideau Hall ne se prive pas lorsque ce sont les contribuables qui paient la note. »

En 2021-22, le BSGG recevra environ 33 millions de dollars en financement fédéral. 

Le salaire annuel du gouverneur général s’élève désormais à 351 600 dollars, après avoir reçu une augmentation de 48 800 dollars depuis 2020.

Vous pouvez consulter les documents ICI.

Pour lire l’article dans sa version originale

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables