• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Trudeau autorise une candidature malgré des allégations de harcèlement sexuel

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Le chef du Parti libéral Justin Trudeau a refusé de condamner l’un de ses candidats qui fait face à six années d’allégations de harcèlement sexuel de la part de plusieurs jeunes employées.

Trudeau a soutenu les efforts de réélection du candidat de Kitchener-Centre, Raj Saini, lors d’un arrêt de campagne à Kanata, en Ontario, mardi.

“M. Saini a partagé les processus. Des processus rigoureux ont été entrepris et il en a partagé les détails. Nous savons qu’il est extrêmement important de prendre toute allégation au sérieux, ce que nous avons fait et ferons toujours, car tout le monde mérite un milieu de travail sécuritaire”, a affirmé M. Trudeau.

Selon CBC News, sept sources ont corroboré quatre incidents différents au cours desquels M. Saini aurait fait des avances sexuelles non désirées et des commentaires inappropriés à des employées. Saini a nié ces allégations.

L’un des cas a été porté devant la Commission canadienne des droits de la personne l’année dernière. L’employée qui a déposé la plainte a depuis exprimé son inquiétude quant au choix du Parti libéral de présenter Saini comme candidat.

Selon l’employée anonyme, le harcèlement sexuel présumé de Saini était si grave qu’elle a tenté de s’enlever la vie dans son bureau en mars 2020.

“C’est assez dévastateur pour moi, sachant ce que j’ai vécu et que j’ai soulevé des inquiétudes au cours des plus d’un an et demi passés. C’est troublant pour moi… C’est aussi inquiétant pour moi que cela puisse continuer à arriver à d’autres personnes”, a déclaré l’employée anonyme à CBC News.

Les plaintes contre le comportement de Saini remontent à une fête de vacances libérale en décembre 2015. Quatre employées présentes à l’événement ont dit à des hauts responsables libéraux que Saini, aux côtés de l’ancien député libéral en disgrâce Marwan Tabbara, agissait de manière inappropriée avec des jeunes femmes présentes à la fête.

Tabbara a été arrêté le 9 avril 2020 pour un incident non lié. Il a depuis été accusé de voies de fait, d’un chef d’introduction par effraction en vue de commettre un acte criminel et d’un chef de harcèlement criminel. Il n’a jamais été éjecté du caucus de Trudeau, mais a démissionné volontairement.

Le Parti libéral a depuis affirmé qu’il n’avait “aucune trace ou connaissance” de l’incident.

Pendant ce temps, l’ancien candidat du Parti conservateur du Canada pour Cole Harbour-Dartmouth Troy Myers a été forcé de se retirer de la campagne par le parti après que des allégations aient fait surface selon lesquelles il aurait agressé sexuellement une femme en octobre 2019.

Pendant des années, Trudeau a maintenu qu’il avait une approche de tolérance zéro en matière de harcèlement sexuel, malgré le fait qu’il ait lui-même été accusé d’avoir tripoté une journaliste en 2000 alors qu’il assistait à un festival de musique.

Lorsque l’histoire a été rendue publique, Trudeau a affirmé à l’époque que la journaliste avait “vécu les choses différemment”.

Un certain nombre d’autres députés libéraux ont fait l’objet d’accusations de harcèlement sexuel, notamment l’ancien député libéral Kent Hehr, l’ancien directeur des opérations du CPM Claude-Éric Gagné, l’ancien député libéral Darshan Kang et les anciens députés libéraux Massimo Pacetti et Scott Andrews.

M. Trudeau a déjà dit qu’il croyait que les femmes qui se présentent avec des allégations d’agression sexuelle doivent être soutenues et crues.

“Lorsque les femmes s’expriment, il est de notre devoir de les écouter et de les croire”, a déclaré Trudeau en 2018.

Pour en lire davantage:

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC