• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Trudeau déclare que “les manifestations devraient toujours être légales”

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par True North Wire

Lors d’une conférence de presse à Victoria, en Colombie-Britannique, lundi, le Premier ministre Justin Trudeau a fait l’éloge du droit des Canadiens à protester, disant qu’il encourage les gens à exprimer leurs désaccords avec le gouvernement.

Trudeau a fait ce commentaire en réponse à une question des journalistes après une annonce soulignant les dépenses du budget 2022 du gouvernement libéral pour les véhicules électriques et les infrastructures.

“On s’attend à ce qu’il y ait des manifestants cet après-midi à l’hôtel de ville”, a demandé un journaliste. “Les mandats de masques et de vaccins sont essentiellement terminés, et pourtant il reste ce fossé culturel, si vous voulez l’appeler ainsi. Que diriez-vous à ces manifestants aujourd’hui ?” a demandé le journaliste.

“Tout d’abord, je ne sais pas si c’est une bonne chose, mais je ne me souviens pas d’un voyage à l’hôtel de ville de Victoria où il n’y avait pas quelques personnes exprimant leurs préoccupations sur une question ou une autre”, a déclaré Trudeau. “Il est vraiment important que les Canadiens continuent à être en mesure de sortir et d’exprimer leurs opinions, d’exprimer leurs désaccords avec (le) gouvernement.”

“Les protestations devraient toujours être légales. Elles devraient être légales d’une manière sûre et responsable et c’est exactement ce que nous allons encourager”. “J’ai hâte de voir ce qui préoccupe les gens lorsque je vais rencontrer le maire et voir les gens à l’hôtel de ville.”

Avant l’arrivée de Trudeau, le service de police de Victoria (VicPD) a installé un certain nombre de caméras de vidéosurveillance dans le centre-ville pour assurer la sécurité du premier ministre.

“Nous déployons ces caméras placées temporairement et surveillées dans les espaces publics, conformément à la législation sur la protection de la vie privée de la Colombie-Britannique et du pays”, a annoncé le VicPD. “Des panneaux temporaires sont installés pour s’assurer que les personnes présentes dans la zone sont au courant”.

Les commentaires de Trudeau contrastent fortement avec la façon dont il a traité les manifestants du Freedom Convoy à Ottawa en février dernier.

En réponse aux manifestations contre les mandats COVID-19 des camionneurs, le gouvernement libéral a déclaré les protestations illégales. Peu de temps après, Trudeau a invoqué la Loi sur les situations d’urgence, jamais utilisée auparavant, pour autoriser une réponse policière militarisée contre les manifestants et pour demander aux banques de geler leurs avoirs pour avoir participé à la manifestation.

Malgré les affirmations des médias traditionnels, plusieurs mandats restent en place, notamment l’interdiction de voyager pour les Canadiens non vaccinés. Les personnes qui ne sont pas entièrement vaccinées contre le COVID-19 ne peuvent pas monter à bord d’un train ou d’un avion au niveau national et international.

M. Trudeau a été harcelé par des manifestants non seulement au Canada, mais aussi à l’étranger. Lors de sa visite à Londres, au Royaume-Uni, le mois dernier, un groupe de manifestants pour la liberté a attendu devant le 10 Downing Street pour protester contre la présence du premier ministre.

M. Trudeau aurait utilisé une autre entrée pour éviter les manifestations.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC