Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Trudeau en difficulté : le NPD se range du côté des conservateurs

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit le NPD, un parti reconnu pour occuper la gauche du spectre politique canadien, être d’accord avec le parti conservateur, qu’il dépeint habituellement comme d’extrême-droite et pollueur. Particulièrement sur une question environnementale et alors qu’il forme une alliance avec un gouvernement libéral minoritaire! Or ça semble être le cas aujourd’hui, alors que le parti de Jagmeet Singh s’apprête à soutenir une motion conservatrice pour suspendre la taxe carbone pour le chauffage résidentiel.

On a d’abord vu cette alliance inattendue se produire sur le palier provincial, en Saskatchewan, dans la foulée de la fronde de Scott Moe contre la taxe carbone. Réagissant à la suspension partielle de la taxe pour le chauffage au mazout dans des secteurs qui en dépendent à hauteur d’au moins 30% – ce qui limite la suspension aux provinces atlantiques dans une évidente manœuvre électoraliste de la part du parti libéral qui craint de perdre ses châteaux-forts – le premier ministre de la Saskatchewan a menacé de ne plus collecter la taxe carbone sur son territoire si le fédéral n’étendait pas sa suspension à tous les types de chauffage résidentiel. Il avait alors reçu le soutien du NPD de la Saskatchewan.

Suite à cela, le chef du parti conservateur du Canada Pierre Poilievre a saisi l’occasion de talonner les libéraux de Justin Trudeau en réclamant à son tour qu’on suspende la taxe carbone pour le chauffage résidentiel, arguant qu’il était immoral de faire porter ce fardeau aux Canadiens dans une situation économique difficile. D’autant plus que le climat du pays fait du chauffage un besoin essentiel.

C’est dans ce même esprit d’assurer l’abordabilité d’un besoin essentiel que le chef parlementaire du NPD Peter Julian a annoncé aujourd’hui que le NPD voterait en faveur de la motion conservatrice. On espère en outre que les économies ainsi générées permettront aux citoyens de convertir leur système de chauffage dans le cadre d’un programme fédéral complémentaire à ces suspensions.

Bien que le NPD soit en faveur de la taxe carbone, il a décidé de soutenir les conservateurs après avoir tenté en vain de les convaincre de réclamer une suspension de la TPS sur toutes les sources de chauffage. Le parti de Jagmeet Singh considère que la motion des conservateurs « ne nie pas les changements climatiques » et vient corriger une politique libérale qui tient plus de l’électoralisme que d’une attention sincère aux besoins des citoyens.

Ce revirement de l’allié du gouvernement minoritaire de Justin Trudeau arrive en outre à un moment difficile pour le premier ministre, qui est de plus en plus critiqué au sein même de son propre parti. De grosses pointures libérales ont effectivement commencé à réclamer la démission de Justin Trudeau de son poste de chef du parti libéral et, par le fait même, de premier ministre. Après 8 ans au pouvoir et des résultats mitigés, de plus en plus de gens commencent à sentir un besoin de changement.

Près de 40 ans après la démission de son père, Pierre Elliot Trudeau, qui avait alors affirmé vouloir aller prendre « une marche dans la neige », peut-être est-il temps pour Justin de faire de même et profiter un peu de son hiver avec sa famille.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables