• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un avion de chasse chinois intercepte dangereusement un avion de surveillance australien en Mer de Chine Méridionale

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Ce dimanche 5 juin 2022, le ministre de la défense australien Richard Marles, accompagné du premier ministre Anthony Albanese, a relaté une altercation aérienne « très dangereuse » s’étant produite le 26 mai dernier entre un de leurs avions de reconnaissance, un P8A Poséidon et un avion de chasse chinois J-16.

L’avion chinois se serait beaucoup rapproché de l’appareil australien, l’escortant pendant un moment pour ensuite lâcher une fusée de paillettes de brouillage radar en le coupant et en passant devant lui. Certaines de ces paillettes d’aluminium auraient donc probablement été avalées par les réacteurs du P8 australien, posant d’énormes risques de défaillance en vol.

Cet évènement était la première prise de bec entre les forces australiennes et chinoises depuis l’élection du parti travailliste, cinq jours auparavant, dans le pays austral. Mais le ministre Marles a très vite rappelé que la surveillance de la Mer méridionale de Chine par l’Australie était « complètement dans ses droits sous les lois internationales ».

Il ajoute que « c’est un plan d’eau qui est complètement connecté à l’Australie car une majorité de notre commerce y passe. »

Cet évènement se produit en outre à un moment de tensions grandissantes dans la région au sujet de Taïwan.

Le mois dernier, dans une rencontre avec ses homologues américains, indiens et japonais, le premier ministre Albanese avait réitéré son soutien à Joe Biden, qui avait pour sa part affirmé que les États-Unis s’engageraient militairement à défendre Taïwan d’une agression chinoise.

« Le président Biden a confirmé qu’il n’y avait pas de changement dans la position des États-Unis », aurait-il affirmé, en poursuivant sans détour : « Je confirme qu’il n’y a aucun changement dans la position de l’Australie ».

Ajoutons que le 17 février dernier, des lasers émanant d’un navire militaire chinois avaient été pointés sur des avions militaires australiens en descente vers le nord du pays. Le potentiel aveuglement de l’équipage était alors déjà très grave et cette dernière altercation ne fait que s’ajouter à une longue liste d’évènements tendus entre les deux pays, qui ont pourtant des intérêts économiques communs.

Source: Collins, P. “Chinese fighter jet intercepts Australian surveillance plane with a ‘dangerous manoeuvre’ that could have downed the spy plane as tensions mount over Taiwan”. Daily Mail. shorturl.at/lvKR2

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Les pompiers pyromanes de Radio-Canada

Il y a quatre jours, on apprenait que le CRTC avait émis un blâme envers Radio-Canada pour une mention en 2020 du titre du livre

Le prix du pétrole pourrait encore tripler!

Un analyste de JP Morgan affirmait récemment dans un article de Bloomberg que le prix du baril, qui tourne autour de 111$ aujourd’hui, pourrait atteindre

Bonne fête du Canada!

Nous souhaitons une bonne fête du Canada à tous les Canadiens et Canadiennes! Et pour ceux qui auraient déménagé ; de belles années de bonheur

Occident à risque : le piège ukrainien

Avec l’annonce d’une bonification de l’aide canadienne à l’Ukraine et du renforcement de la présence de l’OTAN en Europe de l’est ces derniers jours, notre

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Philippe Sauro-Cinq-Mars

Les pompiers pyromanes de Radio-Canada

Il y a quatre jours, on apprenait que le CRTC avait émis un blâme envers Radio-Canada pour une mention en 2020 du titre du livre

Le prix du pétrole pourrait encore tripler!

Un analyste de JP Morgan affirmait récemment dans un article de Bloomberg que le prix du baril, qui tourne autour de 111$ aujourd’hui, pourrait atteindre

Occident à risque : le piège ukrainien

Avec l’annonce d’une bonification de l’aide canadienne à l’Ukraine et du renforcement de la présence de l’OTAN en Europe de l’est ces derniers jours, notre