• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un comité conclut que la pandémie au Canada est terminée

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Noah Jarvis

Le Canada Science & Policy Committee to Exit the Pandemic a déclaré que nous sommes arrivés au point où il faut passer à autre chose.

Suivant son propre conseil, le comité, réuni par un groupe de réflexion extérieur au gouvernement, a publié une stratégie complète pour que le Canada laisse derrière lui la pandémie de COVID-19, y compris des recommandations pour abroger immédiatement plusieurs de ses restrictions les plus intrusives.

La feuille de calcul détaillée identifie huit grands systèmes qui ont été touchés par la pandémie et décrit les mesures que ces systèmes peuvent prendre pour se rétablir et revenir à la normale sur une période de quatre mois.

Parmi les mesures immédiates, citons la levée des passeports vaccinaux, la suppression des masques obligatoires, l’abandon des mesures de dépistage et la levée de toutes les restrictions de voyage provinciales et internationales.

Le comité de sortie – créé par l’Institute for 21st Century Questions – comprend des experts en médecine, en éducation, en économie, en politique et plus encore.

Dans une interview accordée à Andrew Lawton de True North, le coprésident du comité de sortie, Irvin Studin, a parlé des objectifs et de la méthodologie du groupe.

“C’est une direction politique, la science informe cela”, a-t-il déclaré. “Et nous sommes à un point à la fois par la vaccination… le passage du virus par des mutations… où nous sommes prêts à sortir assez facilement à travers les systèmes.”

M. Studin a noté que le Canada a été relativement lent à abandonner les mesures de lutte contre la pandémie et que la déclaration du comité selon laquelle la pandémie est effectivement terminée est plus conforme à celle de pays comme Singapour, Israël, l’Irlande, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Norvège, le Danemark, la Finlande et d’autres.

“Ils ne sont pas moins intelligents que nous”, a déclaré M. Studin.

M. Studin a également parlé de la nécessité de prendre le leadership en l’absence d’action gouvernementale, affirmant qu'”ils [le gouvernement] sont tout simplement incapables de dire ce qui est évident pour une communauté politique qui observe la situation à l’échelle nationale et internationale”.

Parmi ses recommandations, le comité de sortie a souligné l’importance de réintégrer les enfants du “troisième compartiment” qui n’ont pas suivi de cours en personne ou en ligne en raison des politiques scolaires de l’ère COVID.

Rien qu’en Ontario, environ 100 000 enfants ont été déplacés, et le Comité de sortie recommande le lancement d’une campagne de porte-à-porte pour que ces enfants retournent à l’école le plus rapidement possible.

Alors que des provinces comme l’Alberta et la Saskatchewan ont pris l’initiative d’abandonner les restrictions et les mandats liés à la pandémie, d’autres provinces, dont l’Ontario, la Colombie-Britannique et le gouvernement fédéral, ont été plus lentes à prendre des mesures pour abandonner les mesures du COVID.

En date de vendredi, la Colombie-Britannique était la seule province à ne pas s’être engagée à abandonner son passeport vaccinal.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC