• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un député libéral compare le financement du convoi de la liberté au “financement du terrorisme”

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Vendredi, le député libéral Taleeb Noormohamed a comparé les fonds collectés pour le convoi Truckers for Freedom au “financement du terrorisme”.

Noormohamed a fait ce commentaire alors qu’il répondait à des questions sur le fait de forcer la plateforme de collecte de fonds GoFundMe à témoigner devant une commission parlementaire.

“Il est important de s’assurer que les fonds ne sont pas utilisés pour promouvoir la violence, l’extrémisme, l’antisémitisme et d’autres formes de haine. Je ne m’arrête pas là : J’ai proposé une motion, adoptée à l’unanimité, pour que le CANAFE (le chien de garde du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme au Canada) comparaisse également”, a tweeté Noormohammed.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il était nécessaire de révéler l’identité de ceux qui ont fait des dons au convoi, M. Noormohamed a répondu : “pour la même raison que nous surveillons le financement du terrorisme”.

Jeudi, le Comité de la sécurité publique et nationale des Communes a voté pour demander aux responsables de GoFundMe de se présenter devant les députés “dès que possible”.

La motion, rédigée par le député néo-démocrate Alistair MacGregor, veut savoir comment l’entreprise va “s’assurer que les fonds ne sont pas utilisés pour promouvoir l’extrémisme, la suprématie blanche, l’antisémitisme et d’autres formes de haine, qui ont été exprimées parmi les organisateurs éminents du convoi de camions actuellement à Ottawa.”

La campagne GoFundMe du convoi de la liberté a jusqu’à présent recueilli un peu moins de 10,1 millions de dollars, qui, selon les organisateurs, serviront à couvrir les frais encourus par les camionneurs, tandis que le reste sera versé à divers groupes d’anciens combattants.

Mercredi, GoFundMe a gelé les fonds des camionneurs, affirmant qu’il restait des questions sans réponse concernant leur distribution. Jusqu’à présent, un million de dollars de l’argent collecté a été remis aux organisateurs et à leurs avocats.

True North a appris que Noormahamed lui-même n’est pas étranger à la controverse financière. Lors de l’élection fédérale de 2021, on a découvert que le candidat de Vancouver Granville avait vendu plus de 20 propriétés depuis 2005.

Les critiques ont accusé Noormohamed de profiter du marché alors que le logement reste inabordable pour une grande majorité de Canadiens, d’autant plus que la plateforme libérale s’oppose carrément à la revente de maisons.

On estime que Noormohamed a tiré 4,9 millions de dollars de ses activités après avoir vendu des maisons qu’il possédait depuis moins d’un an.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC