• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un journaliste renvoyé après avoir enquêté sur le Parti Libéral

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le journaliste Frédéric Marcoux a été forcé de quitter son emploi après avoir demandé de poursuivre son enquête sur le candidat libéral de DrummondVille. Le 17 septembre dernier, il publiait un article gênant pour les libéraux.

Deux invités reliés aux crimes organisés auraient participé à la soirée d’investiture du candidat libéral William Morales. Les deux invités étaient Julian Andrey Mazuera un narcotrafiquant et Ana Milena Padilla une tête dirigeante d’un réseau impliqué dans la fraude de l’aide sociale et qui recrutait des immigrants à faire de fausse déclaration au gouvernement du Québec. Le journaliste Frédéric Marcoux aurait même aperçu Julian Andrey Mazuera enlacer le candidat libéral durant la soirée d’investiture.

L’organisateur de la campagne de M.Morales, Jacques Sigouin a déclaré que les deux individus n’étaient pas des «amis» de Morales, mais des «connaissances».

Ce congédiement survient suite à de nombreuses inquiétudes du monde politique concernant la liberté de presse et l’impartialité des journalistes. Le gouvernement de Justin Trudeau a promis quelques $600 millions en aide aux médias, entrainant notamment le support du plus grand syndicat de journalistes, Unifor. Ces supports amènent plusieurs commentateurs à se questionner sur la justesse de la couverture médiatique à l’égard du Parti Libéral.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de québec nouvelles