• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un sénateur libéral assiste à une célébration du parti communiste chinois

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa 

Un sénateur canadien qui a souvent suscité la controverse pour ses remarques pro-Pékin a assisté à une cérémonie célébrant les 72 ans de règne du Parti communiste chinois (PCC) à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Selon theBreaker.news, le sénateur Yuen Pau Woo a assisté aux côtés du consul général adjoint chinois Wang Chengjung à la cérémonie du 2 octobre 2021 qui s’est déroulée près du centre olympique de Vancouver 2010.

M. Woo a assisté à l’événement une semaine seulement après la libération de Michael Kovrig et Michael Spavor des prisons chinoises à la suite d’un accord conclu entre les procureurs du ministère américain de la justice et la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou.

Le sénateur, qui a été nommé à ce poste par le Premier ministre Justin Trudeau en 2016, était le seul représentant du gouvernement fédéral à y assister.

Les participants ont pris des photos devant des drapeaux chinois et canadiens opposés, selon les diffusions de la chaîne Phoenix TV, liée au gouvernement chinois.

L’événement était organisé conjointement par la Canadian Alliance of Chinese Associations et la Canada Sichuanese Friendship Association, qui sont toutes deux associées aux réseaux d’influence étrangère du PCC, le Front uni.

Il y a quelques semaines, l’ancien ministre conservateur et diplomate Chris Alexander a demandé la démission du sénateur après avoir fait la promotion d’une chronique qui affirmait que le Canada avait pris Meng “en otage”.

“Les États-Unis, aidés par le Canada, ont pris Meng en otage en premier lieu dans le cadre de leur guerre commerciale et technologique avec la Chine ; Pékin a rapidement riposté en emprisonnant les citoyens canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor”, écrivait la chronique.

Alexander a accusé le sénateur d’être un “porte-parole de la propagande étrangère” et de violer son serment.

“(Woo) a violé son serment de sénateur canadien et devrait démissionner”, a déclaré M. Alexander sur Twitter.

“Les porte-voix de la propagande étrangère, y compris ceux soutenus par le Département du travail du Front uni de la Chine, ne devraient pas avoir leur place au Parlement du Canada.”

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC