• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Corruption à Montréal? Comment Alexandre Taillefer a-t-il été nommé à la tête de BIXI?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Dans quelle administration publique mettrait-on à la tête d’un organisme important un piètre homme d’affaires ayant détruit la plupart des projets auquel il a osé toucher? Sans oublier que ce dernier est aussi dangereusement dépendent des subventions gouvernementales et ne semble pas comprendre comment construire une entreprise compétitive et profitable sans l’argent des fonds public. 

À Montréal, apparemment, l’incompétence rapporte. 

Qui connait-donc Taillefer à Montréal pour avoir décroché ce poste? Ce n’est certainement pas le CV de l’homme qui lui a valu ce poste. 

Au courant des dernières années, les échecs de Taillefer sont nombreux et se comptent en dizaines de millions de fonds publics que les contribuables ne retrouveront jamais .

Voir, Téo Taxi, etc. Ce dernier a coûté aux payeurs de taxes près de 50$ millions. 

Cette nomination démontre à quel point l’administration Plante est fondamentalement corrompue et à quel point le copinage vaut plus, dans la fonction public, que n’importe quel CV. 

Ce ne serait pas étonnant de voir BIXI quémander davantage de financement gouvernemental au courant des prochains mois. S’il y a une chose que Taillefer sait faire, c’est dérober l’argent des contribuables grâce à ses connections intimes. 

Par après, il faudra voir BIXI s’écrouler sous le poids de son modèle d’affaires antiéconomique. Ce sera une autre faillite au CV de Taillefer, mais grâce à sa position de bobo vénéré dans la sphère montréalaise, ce dernier trouvera un autre navire à mener en naufrage.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Un échec TOTAL du « gouvernemaman »

AVIS : Les disciples du « gouvernemaman » sont particulièrement invités à en faire la lecture, mais sont priés d’essayer de faire preuve de jugement pour une fois.

La nouvelle gauche est « haineuse et violente »

Depuis quelques années, une nouvelle gauche gagne de l’influence dans certain secteur comme : les médias, les syndicats, les universités et des partis politiques.  L’ennemi numéro

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de québec nouvelles