• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

« Coup d’État informationnel? » : les GAFAs suppriment de leur plateformes l’opposition politique

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Dans une purge idéologique sans précédent, les réseaux sociaux, de façon synchronisée, ont retiré l’accès à leur plateforme au Présent Américain, rendant difficile pour ce-dernier de communiquer avec son électorat.

Facebook a d’abord suspendu le compte du Président pour une durée indéterminée ce jeudi. Le lendemain, vendredi, Twitter a annoncé avoir suspendu le compte du Président de façon permanente.

Suite à ces nouvelles, des milliers de comptes appartenant à des conservateurs ont été retirés des réseaux sociaux.

Le groupe Walk Away, un groupe rassemblant des dizaines de milliers d’Américains de tout genre et de toute origine ayant choisi de quitter le Parti Démocrate a été suspendu.

De façon consternée, les grandes compagnies de technologies ont entrepris une suppression de l’opposition idéologique aux démocrates.

La plateforme Parler, un réseau social de libre-expression, a été retirée du « App Store » de Google et de Apple. Leurs serveurs, hébergés par Amazon, ont été suspendus.

Ces plateformes ont évoqué l’émeute du Capitole pour justifier leur purge de censure, mais le Président Trump dans son allocution le 6 janvier a pourtant été clair auprès de ses supporteurs :

« Je sais que chacun d’entre vous ici allez vous diriger vers le Capitole pour manifester de façon pacifique et patriotique pour faire entendre votre voix. »

Le président a d’ailleurs publié une vidéo sur son compte Twitter durant l’émeute, demandant à ses supporteurs de « rentrer à la maison » et de restaurer la « paix ».

Cette purge idéologique semble viser à éliminer l’opposition idéologique aux démocrates qui prendront pouvoir le 20 janvier. Contrôlant la présidence, le congrès et le sénat, les politiques mises de l’avant par l’administration Biden pourraient constituer une dangereuse dérape vers la censure des voix républicaines.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles