• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le ministre de l’Environnement de Trudeau propose d’interdire les nouvelles voitures à essence en Amérique du Nord

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le ministre de l’Environnement Jonathan Wilkinson a déclaré que le gouvernement cherche à travailler avec le nouveau gouvernement Biden pour interdire l’achat de véhicules à essence en Amérique du Nord.

Dans une interview à Reuters, M. Wilkinson a déclaré qu’il était enthousiaste à l’idée de travailler avec le président élu Joe Biden pour faire « ce que les pays européens, le Québec et la Colombie-Britannique ont fait, c’est-à-dire fixer une date à laquelle ils n’autoriseront plus la vente de moteurs à combustion interne », a-t-il déclaré.

Selon Wilkinson, le gouvernement Trudeau veut discuter et voir « s’il existe une manière nord-américaine pour faire quelque chose comme ça ».

Wilkinson a ajouté que le gouvernement Trudeau et Biden sont tous deux d’accord sur le fait que davantage d’actions doivent être prises pour réduire le nombre de véhicules à essence sur les routes.

« Je pense que nous pouvons collectivement trouver des mécanismes qui aideront les deux pays à progresser dans la lutte contre le changement climatique ».

Alors que les deux pays prévoient d’augmenter rapidement les dépenses pour les véhicules électriques et les infrastructures, les résultats obtenus par le Canada jusqu’à présent montrent qu’il n’y a guère d’intérêt à renoncer aux combustibles fossiles.

Malgré les 186 millions de dollars dépensés dans un programme de subvention des véhicules électriques, Transports Canada ne sait pas si ce programme a eu un quelconque effet sur l’environnement. En octobre, le programme de remise n’avait mis sur la route que 43 912 nouveaux véhicules électriques après cinq ans.

En 2019, un audit fédéral a révélé que les stations de l’Ontario et du Québec ne reçoivent qu’une à trois utilisations par jour en moyenne.

Le Québec et la Californie veulent tous deux mettre un terme à la vente de véhicules à essence d’ici 2035, et la Colombie-Britannique prévoit de faire de même d’ici 2040.

Dans sa campagne présidentielle, Joe Biden a promis d’augmenter de 400 % le nombre de stations de recharge en Amérique et de subventionner la production de véhicules électriques.

Un texte de tnc.news.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC