• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le confinement bon pour l’environnement selon Steven Guilbault

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Les confinements et les interdictions de voyager imposés par le gouvernement réduisent les émissions de gaz à effet de serre du Canada et le ministre de l’Environnement, Steven Guilbault, ne pourrait être plus heureux.

Selon Blacklock’s Reporter, un rapport du ministère de l’Environnement a reconnu que les objectifs climatiques du gouvernement bénéficiaient des restrictions de santé publique.

“2020 a été marquée par la pandémie de Covid-19 coïncidant avec une diminution des émissions”, indique le résumé exécutif du rapport d’inventaire national 1990-2020 du département.

Selon le rapport, les émissions nationales de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre ont chuté de 9 %, passant de 738 millions de tonnes à 672 millions de tonnes. Le gouvernement Trudeau a fixé une cible climatique de 519 millions de tonnes. Seules deux provinces ont connu une augmentation des émissions – l’Alberta (hausse de 8 %) et le Manitoba (hausse de 6 %).

En réponse, Guilbeault a décrit la baisse des émissions comme une réalisation pour les Canadiens.

« Le progrès se fait étape par étape », a déclaré Guilbault dans un communiqué.

« Avec le rapport de cette année aux Nations Unies, nous pouvons voir que le Canada va dans la bonne direction.

Le rapport indique que les émissions attribuées au transport ont chuté de 12 %, car moins de Canadiens conduisaient et il y avait moins de trafic aérien, en raison des ordonnances de confinement et des restrictions de voyage.

De plus, les émissions des usines ont chuté de 11 % parce que les usines ont été contraintes de fermer pendant la pandémie.

Les Canadiens ont été soumis à certains des confinements les plus stricts au monde, et les confinements se sont avérés avoir eu des effets dévastateurs sur le bien-être économique et mental du pays.

Selon un rapport de Statistique Canada en 2021, les conséquences des confinements imposés par le gouvernement ont tué plus de Canadiens de moins de 65 ans que le virus COVID-19 lui-même.

Dans un rapport intitulé ”Nombre provisoire de décès et surmortalité”, l’agence gouvernementale a examiné le nombre de décès entre janvier 2020 et avril 2021 et a conclu que 5 535 Canadiens de moins de 65 ans sont décédés en raison des «conséquences indirectes» de la pandémie.

Au cours de la même période, 1 380 Canadiens de la même cohorte d’âge sont décédés à cause de la COVID-19 elle-même.

Selon l’indice de rigueur de la réponse gouvernementale à la COVID-19 de l’Université d’Oxford, le Canada est le dixième pays le plus restrictif au monde en ce qui concerne les mesures gouvernementales globales liées à la COVID-19.

Selon l’étude, le score du Canada était de 69,91, ce qui le rend plus restrictif que des pays comme l’Iran (61,57), la Russie (60,65) et même la Chine (59,72).

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles