• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

« Le redémarrage de notre économie doit être vert », déclare Freeland lors de son premier jour en tant que ministre des finances

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Mardi, la nouvelle ministre des finances et le premier ministre canadien ont déclaré aux Canadiens que la voie à suivre pour sortir de la pandémie de COVID-19 serait une reprise verte.

Cette directive intervient au premier jour de travail de Chrystia Freeland en tant que ministre des finances, après que Bill Morneau ait démissionné de son poste, au milieu du scandale de l’organisation caritative WE Charity qui a englouti le gouvernement libéral.

“A la question de la décarbonisation dans le cadre de notre plan économique pour l’avenir : Bien sûr, cela doit en faire partie. Je pense que tous les Canadiens comprennent que le redémarrage de notre économie doit être vert. Il doit également être équitable. Il doit être inclusif. Et nous devons nous concentrer sur l’emploi et la croissance”.

Chrystia Freeland

Sur cette question, Justin Trudeau a également déclaré que le Canada doit reconstruire le pays pour devenir plus “vert”.

“C’est notre chance de construire un Canada plus résilient, un Canada plus sain et plus sûr, plus vert et plus compétitif, un Canada plus accueillant et plus juste. […] C’est le moment de changer notre avenir pour le mieux. Nous ne pouvons pas nous permettre de le manquer, car cette fenêtre d’opportunité ne sera pas ouverte longtemps”.

Justin Trudeau

Regardez les commentaires complets de Trudeau sur la pandémie et la reprise verte ici :

Ce discours a également été prononcé après la révélation que le Premier ministre Justin Trudeau avait demandé à la Gouverneure générale de proroger le Parlement, mettant ainsi fin à toutes les enquêtes de la commission sur les méfaits de son gouvernement dans le cadre du programme de bourses de service aux étudiants qui a été attribué à l’association WE Charity, qui dispose d’un vaste réseau de liens avec la famille de Trudeau et de nombreux membres de son gouvernement.

Le Parlement ne commencera pas une nouvelle session avant le 23 septembre, date à laquelle son gouvernement présentera un discours du trône. Compte tenu de ses commentaires et de ceux de ses nouveaux ministres des finances sur la réinvention du Canada en tant que pays “vert”, il est prévu que le discours du trône s’articule autour du thème d’une reprise verte.

Il a été largement rapporté que Justin Trudeau et son précédent ministre des finances, Bill Morneau, n’étaient pas d’accord sur les plans d’une “reprise verte”. Selon certaines sources, M. Morneau et son équipe ont repoussé à plusieurs reprises au sein du cabinet la question de savoir dans quelle mesure un plan de relance écologique pourrait contribuer à la reprise après la pandémie de COVID-19.

Un récent documentaire de Michael Moore a montré le côté sombre des “énergies vertes”. Dans Planet of the Humans, Moore montre que l’énergie verte est souvent une fraude et qu’elle peut être plus dommageable pour l’environnement que les énergies traditionnelles à base de combustibles fossiles comme le gaz naturel.

Ce clivage entre les deux et la résistance de Morneau à des initiatives environnementales coûteuses auraient-ils pu être le catalyseur de la démission de Bill Morneau ? Et pour quelqu’un comme Chrystia Freeland, qui partage les mêmes sentiments que le Premier ministre sur la reprise verte, de prendre le poste de ministre des finances ? Cela semble possible étant donné que ce thème a été abordé lors de sa première journée en tant que ministre des finances.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles