• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | Un futur prometteur pour le PCQ avec Éric Duhaime

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Demain soir en Facebook Live, Éric Duhaime va sûrement annoncer sa candidature pour la chefferie du Parti conservateur du Québec. Ce dernier est très connu dans les rangs conservateurs, mais moins dans la population en général. Alors, qui est celui qui aspire à diriger le mouvement conservateur québécois? Allons voir cela de plus près.


Tout d’abord, Éric Duhaime a vu le jour le 15 avril 1969 dans la métropole du Québec et il a grandi à Laval. Ce dernier a fait des études universitaires en science politique où il a obtenu un diplôme au Baccalauréat. De plus, il est diplômé au deuxième cycle en Administration publique à l’ÉNAP.


Ensuite, le chroniqueur politique s’est toujours intéressé à la politique québécoise et canadienne. Au fils des ans, il a occupé plusieurs fonctions politiques :

  • Adjoint parlementaire, recherchiste et conseiller politique du chef du Bloc québécois de 1993 à 1999.
  • Conseiller politique du chef de l’Opposition officielle à la Chambre des communes de 2000 à 2002.
  • Conseiller politique du chef de l’ADQ de 2003 à 2005.
  • Conseiller politique du chef de l’Opposition officielle à l’Assemblée nationale de 2007 à 2008.

Subséquemment, Éric Duhaime a fait du boulot sur la scène internationale. Celui-ci a été consultant en développement démocratique au Maroc (de 2005 à 2007) et en Irak (2008 à 2009) pour le National Democratic Institute.

Également, depuis dix ans, il est chroniqueur politique et animateur dans divers médias dont CHOI Radio X, le Journal de Montréal et de Québec, le FM 93, Sun Media. Il a aussi écrit quelques livres comme l’État contre les jeunes et la fin de l’homosexualité et le dernier Gay.
En terminant, à mes yeux, Éric Duhaime a l’expérience politique nécessaire pour diriger et sortir le Parti conservateur du Québec de l’obscurité. Actuellement, la droite québécoise n’est pas représentée à l’Assemblée nationale. C’est malsain qu’un courant idéologique soit absent de la scène politique québécoise. C’est pour cela que le PCQ doit devenir le véhicule politique des conservateurs québécois.

En 2022, ce dernier doit faire son entrée à l’Assemblée nationale. Selon moi, seul Éric Duhaime peut réussir cet exploit.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

BOISVENU : Présentation de mon mémoire sur la réforme de l’Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels

J’ai présenté mon mémoire devant la Commission des interventions particulières relativement au PL84 (Loi visant à aider les personnes victimes d’infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement), déposé le 10 décembre dernier à l’Assemblée nationale, lequel projet de loi vise à réformer l’IVAC (Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels).

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc