• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

#PhilippeBondGate DÉCRYPTAGE

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

ANALYSE/C’est la guerre dans l’humour québécois ! L’auteur et podcasteur Thomas Levac a accusé l’humoriste Philippe Bond d’être un violeur lors d’un festival en Abitibi. Québec Nouvelles a décidé d’apporter son grain de sel dans cette histoire.

Pour ceux qui n’ont pas encore vu la vidéo, elle se trouvera à la fin du texte.

Alors, que penser de tout cela ?

De ce qu’on en comprend, la vidéo n’aurait pas dû se retrouver sur YouTube. Le festival d’humour d’Abitibi s’est dissocié de Thomas Levac. Le ‘spectacle’ était pour le public et retransmit sur le net pour ceux qui avaient des réservations. Probablement que quelqu’un a enregistré le spectacle sur son ordinateur et en a retiré cet extrait.

Voici quelques points qui ont retenus mon attention et des hypothèses :

Thomas Levac a l’air particulièrement saoul sur scène et il se laisse aller. On voit bien que les autres humoristes avec lui ne sont pas à l’aise. Le problème est que Levac n’est pas un nobody et en plus il est filmé. Il pensait sûrement qu’il pouvait dire n’importe quoi sans conséquence car Philippe Bond ne serait pas au courant de ses propos.

Levac n’a pas répondu aux demandes d’entrevue des médias. Probablement qu’il se sent dans le trouble. C’est une chose de dire ”Il m’impressionne pas cet homme là!” quand on est chaud et que la dite personne n’est pas là. Quand vient le temps d’assumer ses propos par contre… Il est surtout fort probable que les avocats de Levac lui ont dit de se tenir loin des caméras et de préparer sa défense.

D’un autre côté, on peut donner à Levac qu’au moins il a mis sa face avec ses propos. On est pas devant une liste anonyme où tout peut être écrit sur n’importe qui et où les fausses accusations sont plus faciles. Détruire la réputation de quelqu’un est très facile à notre époque. Même si la personne est innocente, le mal est fait et il n’y a plus grand chose à faire pour pouvoir s’en sortir. Ceux qui vous aime vont vous croire, ceux qui ne vous aime pas vont s’en servir contre vous puis les indifférents resteront indifférents ou se diront qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

Philippe Bond n’a pas non-plus l’air complètement blanc comme neige. On se rappellera de ses histoires en voiture sous l’effet de l’alcool. Cependant, ça n’a rien avoir avec un viol.

Évidemment que Bond va nier… même si c’était vrai ce que Levac raconte, personne ne va aller dire ”Oui c’est vrai, j’ai commis des actes d’agression”. Même si vous jouez la carte de l’honnêteté, les gens s’en foutent. Ils vont vous catégoriser violeur puis ça en sera fait de vous. Au moins là, Bond va pouvoir aller chercher une certaine forme de dédommagement.

Il reste à voir si les victimes de Bond vont se manifester. Ça pourrait être intéressant… mais encore là… C’est bon pour le showbusiness mais pour la justice, on y est pas vraiment. Imaginez si une femme sort contre Levac, LÀ on va avoir un show.

Bref… où est-ce que ça va nous mener tout ça… bonne question. Chose sûr, Levac a reparti un bal de dénonciation. Est-ce qu’il y aura une vague qui emportera d’autres artistes comme lors de #metoo ? À suivre…

Après le COVID-19 et l’Ukraine, il fallait bien un petit peu de féminisme pour pimenter l’été… les élections s’en viennent… on lâche pas

Voici la vidéo :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des