• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Quel est le coût réel du coronavirus chinois sur notre société?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Il est évidemment déplorable le constat de toutes les pertes de vie subies durant cette période sombre de notre histoire. Ce qui est encore pire sont les raisons et actions, outre le mal lui-même, qui auront causé, au final, ces mortalités. Les débats relatifs à toutes ces raisons, actions et causes, feront couler beaucoup d’encre, et généreront d’âpres discussions et jugements, et ce, pour les mois et années à venir. Pour un virus dont la létalité est mitigée.

Ce qui est aussi déplorable, ce sont les libertés de société et individuelles, qui sont maintenant altérées, sûrement et peut-être même perdues pour toujours? Espérons que non, mais elles sont pour un temps inaccessibles. Jamais dans l’histoire une société a été « mise sur pause ».

La liberté d’expression, si chère à tous semble tenir. . Quoique certains rapports font état de coupures de certains comptes, genre réseaux sociaux, dont les détenteurs semblaient exprimer certaines dissidences face aux autorités. Ceci risque de créer un dangereux précédent, alors il faudra y exercer une certaine surveillance publique. Également certains médias conventionnels adoptent sans vergogne les lignes officielles, sans présenter l’envers de la médaille. Mais de toute façon qui croit encore en eux?

La liberté de pensée, qui est personnelle évidemment semble hors d’atteinte. Mais l’est-elle vraiment?

À lire certains commentaires, sur les médias sociaux, il semble qu’une gangrène de la réflexion et de la logique se soit déjà développée chez certains citoyens. Incapables de discuter intelligemment ou encore d’autre chose que du verbiage officiel et celui des médias de masses.

Nos libertés de société :

Celle d’aller où on a besoin d’aller, ou tout simplement où on veut aller, eh bien cela n’est pas si simple. Les barrages routiers existent toujours à certains endroits.. Pourquoi?

Les centres commerciaux, les terrains de camping, les terrains de golf, les coiffeurs, presque tous les commerces, les voyages de toutes sortes ne sont que partiellement accessibles, souvent avec de telles contraintes, que leur faisabilité est illusoire et leur viabilité difficile.

Tous les points de service, cliniques, et autres spécialistes se voient imposer de telles mesures contraignantes, que certains opérateurs doivent se débattre avec les fonctionnaires pour arriver à un compromis raisonnable. Les écoles qui soudainement, ne semblent plus aussi importantes, tant en apprentissage qu’en socialisation des jeunes. Les programmes de formation de toutes sortes qui devront essayer de fonctionner au travers de contraintes encore souvent injustifiées.

Le secteur immobilier durement frappé; où tout le monde reste immobile, de peur de …. Quoi? De la relation humaine nécessaire à se loger? « D’oser » aller visiter ?

D’avoir perdu un emploi pourtant bien nécessaire pour justifier le financement…. Mesures contraignantes pour les visites Pourquoi?  Pourtant c’est bien important de se loger….. C’est « essentiel » il me semble …

Il aurait été facile de garder en opérations les secteurs de construction immobilière, routière, industrielle, durant ce confinement… aujourd’hui nous en subissons collectivement les effets.

Et les CHSLD’s, tout a été dit… Tout reste à faire….

Nos libertés individuelles :

Je suis en ligne d’attente devant un gros commerce. Mes voisins de ligne affichent des « faces de carême », pourquoi? On est à l’extérieur, il fait superbement beau, chaud et bonne brise. Normalement il est facile d’engager la conversation, de sourire, de blaguer… mais là « Nyet ». Pourquoi? Quelques personnes portent des masques (à l’extérieur aux 4 vents)… 5% des gens tout au plus. Certains réalisant le ridicule de la chose les retirent. Pourquoi l’avoir mis d’abord? Conditionnement de l’esprit?  Et si j’ose exprimer un propos douteux sur cette situation, certains acquiescent doucement, d’autres se révoltent. Pourquoi ne pas en discuter pour évaluer….? Et je remarque que ces inconditionnels augmentent le 2 m. à 4 m.  …  Pourquoi? … Crainte?  … Peur? Et les aînés en public, qui se sentent observés par ceux qui n’y comprennent rien. Ce ne sont pas des « pestiférés »…

Je reçois des amis… il pleut, on doit entrer… un ami exprime que c’est impossible … t’sais les mesures … et aussi au cas qu’un voisin nous voit et …. Bien oui, la délation….

Lorsque j’exprime publiquement une position réfléchie qui va à l’encontre ou qui diffère du courant officiel, je me fais royalement ramasser par ces citoyens qui croient dur comme fer à ce courant officiel, et qui me jugent hérétique. Mais ils n’ont aucun argument logique à m’opposer.

C’est comme si … j’ai plus le droit de réfléchir, de penser et d`en discuter calmement. Que s’est-il passé dans le cerveau de ces gens? Dommages collatéraux psychologiques?

J’ai des amis que je fréquente depuis des lustres. À mon invitation, c’est « OK, mais on reste dehors » … ou encore « Qui sera là? Nous ne serons pas plus de 10, dis-moi? » … et encore, « Mais on sera de 4 adresses différentes… ça va pas » …

C’est stupéfiant… je les connais depuis toujours …  gentils et tout …. Mais alors que s’est-il passé dans leurs esprits? …. Je ne jouerai au psychologue, mais je m’interroge sérieusement.

Qu’avons-nous tous perdu depuis le début de cette hystérie? En plus de la logique …

Du temps de qualité avec nos familles et nos amis, et ce temps perdu ne se rattrapera jamais. De la simple joie de vivre. La confiance et cette complicité que nous avions avec nos proches, maintenant perdue pour ceux qui ont commencé à dérailler tôt dans cette crise. Toute la gamme des pertes économiques pour plusieurs, une augmentation drastique du coût de la vie. Et la santé mentale pour certains.

En autant que nous n’ayons pas perdu le fait d’être…. … Des personnes libres …!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Un échec TOTAL du « gouvernemaman »

AVIS : Les disciples du « gouvernemaman » sont particulièrement invités à en faire la lecture, mais sont priés d’essayer de faire preuve de jugement pour une fois.

La nouvelle gauche est « haineuse et violente »

Depuis quelques années, une nouvelle gauche gagne de l’influence dans certain secteur comme : les médias, les syndicats, les universités et des partis politiques.  L’ennemi numéro

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de André Forgues

Un échec TOTAL du « gouvernemaman »

AVIS : Les disciples du « gouvernemaman » sont particulièrement invités à en faire la lecture, mais sont priés d’essayer de faire preuve de jugement pour une fois.

Le politicien

En cette période complètement folle et insensée, qui se révèle être une première historique pour l’humanité (le confinement), le citoyen responsable et intelligent est en droit de se questionner sur les conditions qui soudainement gèrent ou à tout le moins dirigent son quotidien. Il doit s’interroger sur le pouvoir que les politiciens exercent sur lui.

Maisons des Ainés… Maisons déguisées

On peut comprendre le besoin d’avoir de telles « maisons des ainés » ; certaines personnes âgées sont bien incapables de prendre soin d’elles-mêmes. D’autres peuvent se débrouiller un tant soit peu, et d’autres en bonne forme générale, n’ont pas de famille ou aidants proches pour socialiser

Les dommages collatéraux du confinement radical

Suite à certains commentaires entendus et reçus dans mon entourage, je me suis convaincu de résumer certains de ces fameux dommages collatéraux provoqués et causés par les confinements irresponsables de certains gouvernements, sur la foi d’une épidémie quand même inquiétante pendant les 2 ou 3 premières semaines.