• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

SÉNATEUR BOISVENU: La violence familiale presque LÉGALISÉE!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Suite à la lecture de ces deux articles (voir les sources au bas de la page), j’ai été une fois de plus, renversé et choqué d’avoir pris connaissance des passés de deux agresseurs qui ont bénéficié de la clémence de la justice, ce qui a coûté la vie à deux innocentes victimes et une troisième qui s’en est sortie miraculeusement.

Ces deux histoires nous prouvent « hors de tout doute » que notre système de justice TOLÈRE allègrement que des femmes se fassent violenter, laisser pour mortes ou assassinées. L’intervention de notre système de justice arrive toujours trop tard. J’ai malheureusement assisté à de trop nombreux services funéraires de jeunes filles et femmes assassinées. J’ai reçu et reçois encore trop d’appels à l’aide de femmes violentées que le système de justice ignore, minimise ou abandonne malgré la gravité de la violence qu’elles subissent.

Je vois rarement des politiciens, des avocats de la couronne ou des juges assister ces femmes qui sont portées à leur dernier repos. Enterrées beaucoup trop tôt parce trop souvent elles n’ont pas été crues quand elles ont appelé « à l’aide », et pourtant, elles auraient pu être sauvées si seulement notre système de justice accordait plus d’importance aux victimes qu’aux agresseurs.

1200: Triste et honteux chiffe.

C’est le nombre de femmes et d’enfants assassinés dans la violence familiale au Québec seulement depuis1989. Ce chiffre devrait servir de sonnette d’alarme pour que le gouvernement de Justin Trudeau bouge, qu’il poursuive les pas de géants que le gouvernement conservateur précédent avait fait pour les victimes et leurs familles. Ah oui, j’oubliais, aujourd’hui en 2020, c’est son gouvernement qui a complètement passé sous silence la Semaine Nationale des victimes et survivants d’actes criminels.

1200 assassinats oubliés. Indécent. Inacceptable.

Voilà le résultat quand la justice n’a plus de mémoire. Elle oublie ses victimes qu’elles aurait du protéger.

La protection des filles et des femmes au Canada ne devrait pas être un enjeu partisan, tout comme le racisme, l’orientation sexuelle ou les croyances religieuses.

Il est plus que temps que les choses changent, trop de vies ont été violemment volées parce que ja justice arrivait trop tard. J’espère recevoir le soutien des sénateurs de toutes les allégeances afin que mon projet de loi pour protéger les filles et femmes victimes de violence conjugale et familiale soit adopté à la reprise des travaux au Sénat.

Le Canada doit devenir un chef de file dans la protection des filles et des femmes peu importe le gouvernement au pouvoir. C’est seulement en travaillant ensemble que nous allons réussir, c’est la seule manière et nous le savons tous.

Cessons de jongler avec la sécurité des femmes, cessons de jongler avec leurs vies.

Partagez pour bien informer.

Merci en leurs noms.

Sources:

https://www.lesoleil.com/archives/agression-a-coups-de-marteau-a-levis-4e8ed76ac7c11da739278ea0dcee8130

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/202006/02/01-5276030-ugo-fredette-un-troublant-recit-de-violence-conjugale-en-2010.php?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=algofb

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Un échec TOTAL du « gouvernemaman »

AVIS : Les disciples du « gouvernemaman » sont particulièrement invités à en faire la lecture, mais sont priés d’essayer de faire preuve de jugement pour une fois.

La nouvelle gauche est « haineuse et violente »

Depuis quelques années, une nouvelle gauche gagne de l’influence dans certain secteur comme : les médias, les syndicats, les universités et des partis politiques.  L’ennemi numéro

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Pierre-Hugues Boisvenu
Prison de Bordeaux, à Montréal (Québec).

Sénateur Boisvenu : « le gouvernement met volontairement la sécurité de la population en jeu »

Le matin du 7 avril, les médias nous confirmaient ce que j’appréhendais depuis le 24 mars dernier, soit la remise en liberté de centaines de criminels avant leur admissibilité à une libération conditionnelle. Le 24 mars dernier, lorsque le Sénat adoptait la loi C-13, je questionnais le ministre Blair sur ces éventuelles libérations. Ses réponses étaient évasives et ne m’ont pas convaincu de la logique de cette décision.

Quand allons-nous parler de relance économique?

Depuis quelques semaines, notre pays et le Québec en particulier, vivent un ralentissement de son activité économique dans tous les secteurs de l’économie. Les secteurs primaires, secondaires et tertiaires sont tous affectés de près ou de loin. Certaines de nos plus grosses entreprises vacillent dangereusement comme Air Canada qui a dû procéder à près de 20 000 licenciements. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Le 9 avril, on parle de plus de 5 millions de travailleurs qui se seront inscrits à la prestation canadienne d’urgence.

Justice

Les impacts du virus sur le système de justice

La crise autour du Coronavirus affectera énormément les procédures judiciaires au Canada et au Québec et les victimes en seront encore les grandes perdantes. Le retard des procédures judiciaires, rappelons-le, est le principal facteur de non-dénonciation chez les victimes surtout dans les cas de violence familiale et d’agression sexuelle.