• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Une Banque du gouvt. Canadien approuve $3 milliards de garanties de prêts à la Chine malgré le génocide en cours

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Exportation et développement Canada, une agence de crédit à l’exportation appartenant au gouvernement canadien, a approuvé 3 milliards de dollars de garanties de prêts malgré les violations continues des droits de l’homme par la Chine, notamment le génocide de sa population ouïgoure et la détention illégale et la torture de deux citoyens canadiens.

Une demande d’accès à l’information d’abord signalée par Blacklock’s montre que l’agence publique canadienne a approuvé 3 209 673 392 dollars de garanties de prêts pour des entreprises en Chine.

Mairead Lavery, chef de la direction d’EDC, dont le salaire annuel s’élève à 458 000 $, a déclaré qu’elle ” croit vraiment au commerce responsable “.

“Lorsque nous travaillons avec eux pour comprendre leurs besoins de financement, nous nous assurons également qu’ils comprennent des questions comme les droits de la personne”, a déclaré Mme Lavery.

“En tant qu’institution financière, nous avons la responsabilité de veiller à ce qu’ils soient prévenus et atténués dans l’ensemble de notre portefeuille de transactions […] Nous avons tous un rôle à jouer dans la défense des droits de l’homme et la construction de sociétés inclusives, de communautés sûres et de lieux accueillants”, peut-on lire dans le rapport annuel de l’EDC.

De nombreux pays, dont les États-Unis et les Pays-Bas, ont déclaré que le traitement de la population ouïgoure par la Chine constituait un génocide.

La Chambre des communes du Canada a voté en faveur d’une motion déclarant que les actions de la Chine dans la région du Xinjiang constituent un génocide.

Le cabinet libéral de Justin Trudeau s’est abstenu lors du vote, un seul membre du cabinet étant présent lors du vote.

Des millions de musulmans ouïghours sont actuellement détenus dans des camps d’emprisonnement chinois. Des allégations crédibles de torture, de travail forcé, de viols collectifs et de prélèvements d’organes ont été formulées ces dernières années.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles