• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Alain Rayes quitte le caucus conservateur après la victoire de Poilievre

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

OTTAWA — Trois jours seulement après son entrée en fonction, le chef conservateur Pierre Poilievre a perdu un député de son caucus mardi, alors que l’éminent député québécois Alain Rayes a annoncé qu’il quittait le parti parce qu’il n’était pas d’accord avec sa nouvelle orientation.

Rayes, le député de Richmond-Arthabaska, au Québec, a publié une déclaration mardi après-midi annonçant qu’il siégerait en tant qu’indépendant. Se décrivant comme un « fier progressiste-conservateur », il a déclaré que les idéaux du parti et ses idéaux ne correspondent tout simplement plus.

« Je respecte le choix fait par les membres du Parti conservateur du Canada lors de la dernière course à la chefferie. Cependant, certains de mes idéaux, valeurs et convictions politiques ne sont pas compatibles.

Rayes faisait partie des 16 députés qui ont appuyé l’ancien premier ministre du Québec Jean Charest dans la course à la chefferie. Il a déclaré dans sa déclaration qu’il partait de son plein gré.

“Je pars sans amertume et je reste animé par le désir profond de continuer à servir la population.”

Rayes a été le lieutenant québécois du parti entre 2017 et 2020, puis de 2021 à 2022. Il était l’un des huit députés du Québec à appuyer Charest, qui a terminé loin deuxième lors de la course à la direction décidée samedi.

Malgré le manque de soutien que Poilievre a reçu des députés québécois, il s’est bien comporté dans la province lors de la course à la chefferie, emportant même la circonscription de Rayes.

Poilievre a rejeté le départ de Rayes lors d’une brève conférence de presse axée principalement sur les nouvelles mesures que le gouvernement Trudeau a annoncées plus tôt mardi, notamment une augmentation du crédit d’impôt pour la TPS et de l’allocation logement.

Poilievre a déclaré que la course à la direction montrait qu’il avait le soutien des électeurs de Rayes et a déclaré en français que Rayes avait “décidé de ne pas lutter contre l’inflation de Justin Trudeau”.

Le nouveau chef a également annoncé mardi son équipe de direction à la Chambre des communes, les députés Melissa Lantsman et Tim Uppal étant ses chefs adjoints. L’ancien chef conservateur Andrew Scheer sera le leader du parti à la Chambre et la députée Kerry Lynne Findlay sera le whip du caucus.

Le député Pierre Paul-Hus sera le lieutenant québécois du parti et le député québécois Luc Berthold sera le leader parlementaire adjoint.

Le député de l’Ontario Eric Duncan sera l’agent de liaison du caucus, le député de l’Alberta Chris Warkentin sera le whip adjoint et le député du Nouveau-Brunswick Jake Stewart sera le coordonnateur du comité du caucus. À l’exception de Berthold, qui est resté neutre, tous les députés de l’équipe de direction de Poilèvre l’ont soutenu lors de la course à la direction.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Le nouveau Panier Bleu est en ligne

La nouvelle version du Panier Bleu, devenu une entreprise privée l’été dernier, sera en ligne à compter de 13 h aujourd’hui.   «On a des petits,

Bienvenue au Caquistan !

Mea culpa, je me suis un peu trompé dans mes prédictions. Je disais CAQ 97 et finalement ce n’était ”que” 90. J’ai sous-estimé le PQ

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Jacques Bref

Le nouveau Panier Bleu est en ligne

La nouvelle version du Panier Bleu, devenu une entreprise privée l’été dernier, sera en ligne à compter de 13 h aujourd’hui.   «On a des petits,

Bienvenue au Caquistan !

Mea culpa, je me suis un peu trompé dans mes prédictions. Je disais CAQ 97 et finalement ce n’était ”que” 90. J’ai sous-estimé le PQ