• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Agressions : l’effet pervers des progrès de la médecine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

2023 vient de commencer et Montréal continue de faire honneur à sa réputation de plaie pour la tranquillité québécoise. Depuis le début de l’année (3 jours), nous avons eu une tentative de meurtre avec une femme qui s’est fait tirer dans sa voiture. Nous avons aussi eu, aujourd’hui, un appartement qui a reçu des projectiles.

2 incidents avec des armes à feu en 3 jours. Moi qui croyais que le problème était réglé avec le bannissement des armes de poing !

C’est une question de temps avant qu’on ait notre premier meurtre. Les paris sont ouverts.

N’oublions pas que selon nos bons gauchistes, l’insécurité est une illusion.

Une chose qui me semble importante à comprendre est que la vraie illusion est celle de la diminution de la criminalité.

En réalité, Montréal est rendu un far-west avec des possibilités d’agressions partout et n’importe quand.

La différence est que les progrès de la médecine masquent cette réalité.

Si l’on remonte à quelques décennies, un coup de couteau pouvait être fatal pour une personne. Une balle dans le corps aussi pouvait tuer même si elle était mal visée.

De nos jours, la chirurgie et la médecine sont tellement avancées qu’une personne attaquée a de bonnes chances de s’en sortir.

D’un certain côté, tant mieux si des vies sont sauvées.

De l’autre, cela crée une illusion qui nous empêche de voir la réalité.

Nous pouvons avoir une hausse des agressions et une baisse de la mortalité du fait de la criminalité.

Ainsi, en nous basant uniquement sur les meurtres, on ne voit pas le vrai portrait de la réalité.

Si nous avions le même nombre d’agressions qu’en ce moment mais avec la technologie des années 90, nous verrions que nous avons affaire à une violence inédite dans notre société.

La guerre des motards était de la petite bière par rapport aux jours actuels.

Ne comptez évidemment pas sur les médias de masse pour vous parler de ça…

Bref

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Jacques Bref

Faut-il privatiser Hydro-Québec ?

La question de la privatisation d’Hydro-Québec se pose plus que jamais. Vu l’incompétence de la société d’État de fournir un service décent à la population,