• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Des militants gauchistes de Montréal manifestent pour réduire de moitié le budget des forces de l’ordre.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Hier à Montréal, une organisation de gauche s’est réunie afin de demander de couper le budget des forces de l’ordre. Il y a 400 personnes qui ont participé à l’événement.

« Nous voulons porter attention sur le fait que la police tue des gens à travers le Canada, particulièrement la mort de noirs et d’autochtones », raconte Jessica Quijano, un membre de cette coalition anti police.

C’était la 11e édition de cet événement où on rend hommage aux victimes de la police.

Évidemment, si un policier utilise la violence de façon excessive, il faut le dénoncer. Cependant, on ne peut pas affirmer que tous les policiers sont violents comme le prétend cette organisation.

C’est la version montréalaise du mouvement radical et violent Black Lives Matter. Depuis quelques mois, ce dernier fait du grabuge dans les grandes villes américaines, tous sous la gouverne du Parti démocrate.

Cette gauche radicale ne veut rien de moins que l’abolition de la police. Mais, sans forces de l’ordre, il n’y a plus de civilisation.

Est-ce que ces militants violents veulent la chute de la civilisation occidentale ? À mon avis, poser la question c’est y répondre.

En terminant, il ne faut pas oublier que certains partis politiques appuient ce mouvement violent, Québec solidaire au Québec et le Parti démocrate chez nos voisins du Sud.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc