• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Duhaime décroche un appui de taille | Entrevue avec Josée Verner

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Simon Leduc s’est entretenu avec Josée Verner au sujet de son arrivée comme présidente de la campagne au leadership d’Éric Duhaime.

Tout d’abord, cette semaine, l’ancienne députée conservatrice Josée Verner, désormais Sénatrice, a accepté le poste de présidente de la campagne au leadership d’Éric Duhaime. 

Je dois vous dire que je connais Éric depuis vingt ans.  Nous avons travaillé ensemble dans le passé au sein de l’ADQ.  Je partage les mêmes idées et valeurs conservatrices que lui.  J’estime qu’il sera la bonne personne pour les défendre sur la scène politique québécoise.  C’est pour ces raisons que j’ai décidé de l’appuyer et de devenir sa présidence de campagne, raconte Josée Verner en entrevue à Québec Nouvelles. 

Dans les prochaines semaines, l’objectif de la campagne de M. Duhaime sera d’aller chercher des nouveaux membres afin de faire grossir les rangs du Parti conservateur du Québec. 

Jusqu’à la fin de la campagne au leadership, nous allons travailler fort pour augmenter le membership du PCQ afin d’aller chercher une majorité d’appuis des membres du parti, estime l’ancienne élue conservatrice. 

Verner s’avoue très déçue de la performance de la CAQ.  Auparavant, elle pensait que cette dernière représenterait le changement, mais, elle a vite constaté que le parti de Legault défend le statu quo.

En 2011, la CAQ et l’ADQ ont fusionné.  Cependant, dix ans plus tard, l’ADN de la défunte ADQ a disparu.  La CAQ est devenue une formation politique comme les autres.  En ce moment, seul le PCQ défend les valeurs conservatrices et je crois que M. Duhaime est le chef qu’il nous faut pour continuer à avancer, affirme-t-elle. 

Également, cette semaine, trois personnalités, connues du grand public ont décidé d’appuyer la candidature d’Éric Duhaime : Yves Lévesque, l’ancien maire de Trois-Rivières, Léo Housakos, sénateur, et Pierre Hugues Boisvenu, sénateur. 

Nous sommes contents de pouvoir compter sur le soutien de ces trois personnes et d’autres personnalités conservatrices sont les bienvenues au sein de notre équipe, conclut-elle.

« Josée Verner a été élue à la Chambre des communes pour la première fois en 2006, et réélue en 2008. En février 2006, elle a été nommée ministre de la Coopération internationale, ministre de la Francophonie et des Langues officielles. En août 2007, elle est devenue ministre du Patrimoine canadien, de la Condition féminine et des Langues officielles. En mai 2008, elle s’est vu confier à nouveau la responsabilité de ministre de la Francophonie.

En octobre 2008, elle a été nommée ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre de la Francophonie et ministre responsable de la région de Québec. ‎

En juin 2011, elle a été nommée du Sénat du Canada.

Mme Verner a fait carrière pendant près de vingt ans dans le domaine des communications et dans le secteur public. »

Extrait de la biographie de Josée Verner du Sénat du Canada.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc