• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

État d’urgence : Trudeau annonce une commission

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la tenue d’une commission d’enquête portant sur l’utilisation de la loi sur les mesures d’urgence utilisé contre le convoi de la liberté.

La loi sur les mesures d’urgence exige automatiquement le déclenchement d’une commission d’enquête dans les 60 jours suivant son utilisation.

L’ex-juge Paul Rouleau devra se pencher sur «les circonstances qui ont mené le gouvernement à déclarer l’état d’urgence et les mesures prises en réponse à cette situation», a fait savoir le bureau du premier ministre par communiqué.

La commission enquêtera sur le financement du convoi, l’impact économique du blocus ainsi que sur la désinformation soit-disant propagé par le mouvement.

Le rapport devrait être déposé au Parlement le 20 février 2023 au plus tard.

Cette mesure d’exception aux penchants autoritaristes a été utilisée pour la première fois depuis son adoption en 1988 par Brian Mulroney.

Sous la loi des mesures d’urgence, les comptes bancaires de certains manifestants ont été gelé et les compagnies de remorquage ont été forcées de déplacer les camions.

Le gouvernement va donc enquêter sur lui-même… à suivre.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles