• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Je suis Maripier Morin

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
La semaine dernière, sur les réseaux sociaux, Safia Nolin a lancé des accusations d’harcèlement sexuel et de racisme contre l’animatrice vedette Maripier Morin.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

La semaine dernière, sur les réseaux sociaux, Safia Nolin a lancé des accusations d’harcèlement sexuel et de racisme contre l’animatrice vedette Maripier Morin. 

Le lendemain, cette dernière s’est excusée pour son comportement répréhensible lors d’une soirée dans un bar. Cette histoire aurait dû s’arrêter là, mais ce ne fut pas le cas.


Maripier Morin a été condamnée par le tribunal populaire et elle n’a pas eu droit à la présomption d’innocence, qui est pourtant primordiale dans notre système de justice. La carrière de cette jeune femme est terminée à cause de la soif de vengeance de Sofia Nolin. Au lieu de faire cela sur les réseaux sociaux, celle-ci aurait dû poursuivre Mme Morin en justice. Comme cela, Maripier aurait eu droit à la présomption d’innocence et elle aurait pu se défendre.

Pour conclure, sa carrière est terminée. Mme Morin a perdu tous ses contrats avec ses partenaires d’affaires et même les émissions où elle participait ont été retirées des ondes. Cette jeune femme ne saura pas la dernière victime de ces vendettas populaire. Je veux encore une fois affirmer que je dénonce fermement ce genre de chose, je suis Maripier Morin et je lui souhaite bonne chance pour la suite.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Crise du coronavirus chinois : mais où se cache l’opposition à Québec ?

Comme vous tous, je me demande jusqu’où va aller cette hystérie collective, assez bien fomentée (il faut dire) par les élus en place, eh oui les mêmes que le peuple a élus en leur faisant confiance pour bien les représenter. Et cela inclut les partis d’opposition, qui sont minoritaires, mais sont censés scruter à la loupe les actions du parti au pouvoir.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc