• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Jean Charest quitte la politique!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Après une défaite cinglante contre Pierre Poilièvre qui a récolté 68% des voix à la course à la chefferie du Parti Conservateur du Canada, Jean Charest, qui n’a récolté que 16,07% des voix a annoncé ce dimanche sur Twitter qu’il quitterait la politique pour retourner au privé pratiquer le droit.

Selon des membres du parti et des commentateurs, ces résultats clairs démontrent que la stratégie de campagne de Jean Charest n’était pas en phase avec le contexte actuel et que sa condamnation de Poilièvre pour avoir supporté le convoi de la liberté ne rejoignait pas le camp conservateur.

On se rappelle que Tasha Kheiriddin, sa co-présidente de campagne, avait aussi condamné les gens qui ne se faisaient pas vacciner et affirmé qu’il fallait les « dissuader de mettre autrui en danger ».

Les résultats d’hier montrent donc que le parti conservateur est uni contre ce type de moralisation sanitaire et déterminé à porter la cause des laissé pour compte de cette récente crise.

Aussi, il est probable que les membres du parti aient craint que le bilan de l’ex-premier ministre du Québec ne viennent parasiter une éventuelle campagne, et ramène de l’avant la Commission Charbonneau, la Commission Gomery et les multiples soupçons de corruption entourant le personnage.

Avec ce choix clair, le parti conservateur semble assumer un peu plus son côté populiste après des années à tenter de laver la réputation du conservatisme pour concurrencer Justin Trudeau. En effet, répondant aux « voies ensoleillées » de Trudeau, Scheer avait proposé un « Conservatisme souriant ».

Erin O’Tool, pour sa part, avait été porté chef pour sa stature plus franchement conservatrice, son statut de vétéran, son apparente droiture, tout ça pour se ramollir rapidement et se lancer dans un même type de compétition progressiste avec Trudeau, occasionnant des étrangetés tel que son port de talons hauts pour un évènement caritatif.

La défaite de Jean Charest, qui incarnait encore une fois cette sorte de position d’un conservatisme qui tente de laver sa réputation, confirme le retour d’un Parti Conservateur du Canada plus décomplexé et plus franchement déterminé à vaincre du Trudeauisme et de ses dérapages.

Dans la vidéo publié ce dimanche annonçant son départ de la politique, Jean Charest affirme néanmoins qu’il continuera de militer au sein du parti, et enjoint tous les conservateurs à se rallier dans l’unité avec Pierre Poilièvre pour vaincre Justin Trudeau et ramener les vrais sujets sur la table.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Philippe Sauro-Cinq-Mars