• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’administration Trump donne 35 millions de dollars aux survivants de la traite des êtres humains

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Mardi, l’administration Trump a annoncé que plus de 35 millions de dollars de subventions du ministère de la Justice seraient alloués à des organisations qui fournissent un logement sûr aux victimes de la traite des êtres humains.

L’attorney général américain William Barr était présent à l’événement de la Maison Blanche avec les victimes de la traite des êtres humains et les organisations qui les servent. Lors de l’événement, M. Barr a qualifié la traite des êtres humains de “fléau maléfique” et a remercié le président Trump pour son travail visant à mettre fin à la traite des êtres humains et à aider les survivants.

En outre, M. Barr s’est engagé à faire en sorte que son département fasse tout son possible pour “enquêter, poursuivre et punir” les trafiquants.

Depuis qu’il a pris ses fonctions, le président Trump s’est efforcé de renforcer la lutte contre la traite des êtres humains. En janvier, pendant le mois de la sensibilisation à la traite des êtres humains, M. Trump a nommé un conseiller spécial pour cette question en signant un décret qui élargit son bureau de politique intérieure avec un nouveau poste uniquement axé sur la lutte contre la traite des êtres humains.

Pendant cette période, son administration a autorisé plus de 400 millions de dollars pour lutter contre ce problème, et a déclaré qu’Internet était le principal portail permettant aux trafiquants d’êtres humains de trouver leurs victimes.

Plus tôt en mai, le gouvernement Trudeau a annoncé qu’il retirait le financement des organisations qui aident les victimes de la traite des êtres humains à se remettre sur pied.

“Neuf agences à travers le Canada qui fournissent des services aux femmes et aux filles victimes de la traite et de l’exploitation ont été informées qu’il n’y avait plus d’argent pour soutenir leurs programmes”, a rapporté le Post Millennial.

“Cela indique clairement que le premier ministre – un féministe qui s’identifie lui-même – considère que les femmes victimes de violence et d’exploitation masculines ne méritent pas d’être aidées. Il se contente de jeter ces victimes cachées aux loups”, a écrit Erin Perse.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles