• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’ambassadeur de Chine déclare qu’il est impossible de ramener des emplois manufacturiers au Canada

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

L’ambassadeur Cong Peiwu en a déduit que les pays devraient accepter la version chinoise de la mondialisation.

Selon le Blacklock’s Reporter, l’ambassadeur Cong Peiwu a récemment déclaré lors d’un webinaire que toute tentative de ramener des emplois manufacturiers de Chine au Canada serait vaine.

Cong en a déduit que les pays devraient accepter la version chinoise de la mondialisation.

“Certaines forces et même certains pays, certains gouvernements, profitent de l’épidémie pour tenter d’arrêter la mondialisation”, a-t-il déclaré.

“Je ne pense pas que ce soit le bon choix, parce que la mondialisation est en phase avec la tendance du moment, vous savez”.

“Elle va de l’avant. C’est comme l’océan, pour l’économie de tous les pays”.

Les remarques de Cong semblent viser ceux qui ont fait valoir que le Canada doit être moins dépendant des produits chinois, en particulier des équipements de protection individuelle.

En août, le gouvernement de l’Ontario a travaillé avec 3M pour commencer à produire des masques N95 à Brockville, réduisant ainsi la dépendance du Canada envers la Chine et les États-Unis pour ce produit vital.

Au cours du week-end, le chef des conservateurs, Erin O’Toole, a annoncé son plan économique “Le Canada d’abord”. Le plan de M. O’Toole garantirait la production au Canada de produits essentiels en cas de pandémie. O’Toole a également promis d’adopter une ligne plus dure à l’égard de la Chine sur la scène internationale.

“Nous devons faire passer les familles de travailleurs canadiens en premier”, a déclaré M. O’Toole à la CBC.

“Je vais le faire, du commerce à notre propre réponse économique intérieure après la conférence.”

En 2019, le Canada avait un déficit commercial de 50 milliards de dollars avec la Chine.

L’ambassadeur Peiwu a soutenu avec enthousiasme le régime communiste chinois lors d’événements publics depuis sa nomination en 2019.

Au début de l’année, il a qualifié les médias occidentaux de “fausses nouvelles” pour avoir rendu compte des violations flagrantes des droits de l’homme commises par la Chine à l’encontre de ses minorités ethniques et religieuses.

En mars, Peiwu a déclaré que tout soutien canadien à la Chine pendant la pandémie de coronavirus ne contribuerait pas à réparer les relations entre les deux pays.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Le conservatisme économique et identitaire au Québec

Dans ce texte, je vais me concentrer sur le deuxième point. Je suis un nationaliste québécois et voici des politiques nationalistes que Québec devrait mettre en place pour renforcer le nationalisme québécois : la défense de la langue française, une vraie laïcité et la protection notre patrimoine culturel.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC