• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Canada perdra 200 000 emplois en raison de la taxe sur le carbone selon un rapport

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Selon un nouveau rapport de l’Institut Fraser, le Canada devra faire face à de graves conséquences économiques si la taxe sur le carbone atteint le niveau prévu de 170 dollars par tonne d’ici 2030.

Les chercheurs ont estimé que le PIB et l’emploi seront considérablement réduits d’ici 2030 en raison de la taxe sur le carbone, la perte économique totale s’élevant à 44,1 milliards de dollars.

“Le PIB réel pourrait baisser d’environ 2,1 % par rapport au cas sans taxe, et l’économie perdra environ 200 000 emplois. De plus, la consommation réelle des ménages diminuera dans toutes les provinces, même en tenant compte des remboursements, ce qui met en évidence le défi auquel le gouvernement fédéral sera confronté pour atteindre son objectif selon lequel la plupart des Canadiens seront mieux lotis par le plan”, indique le rapport.

“Il convient de noter que les augmentations des coûts énergétiques retombent de manière disproportionnée sur les ménages à faible revenu.”

Le rapport est en contradiction avec la position du gouvernement Trudeau selon laquelle les politiques de taxe sur le carbone amélioreront la situation du Canada.

En décembre, M. Trudeau a annoncé que la taxe sur le carbone augmenterait de 15 dollars par an jusqu’à ce qu’elle atteigne 170 dollars par tonne de papier en 2030. Le gouvernement affirme que cette hausse ainsi que d’autres programmes coûteux sont nécessaires pour atteindre l’objectif de réduction des gaz à effet de serre prévu par l’accord de Paris sur le climat.

Les chercheurs notent que le projet du gouvernement Trudeau d’accorder des remises aux Canadiens augmentera probablement le déficit fédéral. La taxe sur le carbone, en punissant la consommation et l’activité économique, réduira l’assiette fiscale et annulera les recettes de la taxe sur le carbone.

“Si le gouvernement fédéral vise à rembourser aux ménages la majeure partie du produit de la taxe sur le carbone tout en maintenant inchangés les autres dépenses et les taux d’imposition, l’effet net sera une augmentation du déficit public”, indique le rapport.

L’Institut Fraser et d’autres experts ont déterminé que la taxe sur le carbone n’est pas suffisante pour respecter l’accord de Paris. Même si le Canada atteignait ses objectifs de Paris, l’effet total sur les niveaux mondiaux de gaz à effet de serre serait minuscule.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC