• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Parti conservateur du Québec donne son appui au projet GNL-Québec

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

« Pour avoir du développement durable, il faut d’abord du développement ! ». C’est ce que le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, a mentionné au moment du dépôt par le PCQ d’un mémoire au BAPE appuyant le projet de gaz naturel liquéfié de GNL Québec au Saguenay.

« Pour avoir du développement durable, il faut d’abord du développement ! ». C’est ce que le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, a mentionné au moment du dépôt par le PCQ d’un mémoire au BAPE appuyant le projet de gaz naturel liquéfié de GNL Québec au Saguenay.

Selon le Parti conservateur du Québec, le choix des opposants au projet de limiter leur analyse de l’impact écologique sans tenir compte des retombées positives au niveau mondial est tout à fait néfaste au développement économique de la province. Par ailleurs, les risques pour l’environnement, notamment pour les bélugas, s’avèrent faibles.

Le PCQ reconnaît dans le mémoire que toute activité humaine de développement comporte un risque environnemental, mais aussi des bénéfices réels et mesurables. Ici, la nature des risques et les stratégies de mitigation mises de l’avant par GNL Québec rendent le projet acceptable. C’est aussi ce que croit une majorité de la population de Saguenay d’après un sondage sur l’acceptabilité sociale de ce projet réalisé en septembre de cette année.

« Le Parti conservateur du Québec considère que les bénéfices sont clairs non seulement pour la communauté locale, mais aussi pour le Québec, le Canada et les nombreux pays qui bénéficieront d’une nouvelle source d’approvisionnement en combustible plus propre et émettant moins de GES que les sources d’énergie actuellement utilisées par ces pays », a renchéri le président de la Commission politique du Parti, André Valiquette.

« Le BAPE doit donner au gouvernement un avis favorable au projet et recommander que les meilleures pratiques commercialement viables en matière de construction et d’exploitation soient déployées par GNLQ pour assurer un projet respectueux de l’environnement et rentable » a conclu le vice-président de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour le PCQ, Jimmy Voyer.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
Andrien pouliot

Le chef du Parti conservateur du Québec souhaite un groupe de travail pour la relance de l’économie

Hier, sous les ondes de CHOI Radio X Québec, M. Pouliot estime que le gouvernement Legault doit mettre en place un groupe de travail afin de préparer l’après-confinement. « On ne pourra pas vivre comme cela indéfiniment. Il va falloir que l’économie redémarre un jour », souligne le chef conservateur. Ce dernier pense que François Legault devrait annoncer quelles entreprises pourraient rouvrir leurs portes après le 4 mai. « Il faut savoir où on s’en va sur le plan économique. Il pourrait mettre en place un groupe de travail pour déterminer la suite des choses », martèle-t-il.

Legault VS Pouliot

Adrien Pouliot: Legault néglige les conséquences de la politique de confinement

Hier, sur les ondes de CHOI Radio X (Maurais Live), le chef du Parti conservateur du Québec Adrien Pouliot a affirmé que la politique de confinement va avoir des conséquences économique et sociale très graves sur la société. Le gouvernement de la CAQ ne semble pas prendre cet aspect de la crise au sérieux, martèle le chef conservateur. Ce dernier pense que cette pandémie va causer de gros problèmes sociaux (hausse de dépressions, hausse de divorces, détresse psychologique, etc.), que le gouvernement Legault va devoir un jour aborder.

  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles