• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les contribuables ont payé 42 000 $ pour une tournée d’adieu de McKenna sur le “changement climatique”

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Les contribuables canadiens ont déboursé 42 000 $ pour payer la tournée d’adieu de l’ancienne députée libérale Catherine McKenna sur le thème du ” changement climatique “, au cours de laquelle elle a parcouru 22 600 kilomètres à travers le Canada.

Selon le Blacklock’s Reporter, l’avion de Mme McKenna a englouti des dizaines de milliers de litres de carburant d’aviation alors qu’elle demandait aux Canadiens de changer leurs habitudes pour lutter contre le changement climatique.

“Nous devons réduire la pollution atmosphérique. Considérez que le secteur des transports représente un quart des émissions de gaz à effet de serre du Canada”, a déclaré Mme McKenna aux Canadiens à Edmonton le 27 juillet.

Entre le 24 juillet et le 4 août, Mme McKenna et ses collaborateurs ont pris l’avion d’Ottawa à Toronto et Vancouver, atteignant même Iqaluit et Pangnirtung.

Les contribuables ont déboursé 24 665 $ en billets d’avion, tandis que Mme McKenna et son personnel ont profité de séjours à l’hôtel d’une valeur de 9 876 $ et de repas d’une valeur de 5 473 $.

Parmi les personnes qui ont accompagné Mme McKenna lors de sa tournée, citons le sous-ministre adjoint Gerard Peets, le secrétaire parlementaire Andy Fillmore, l’attachée de presse Emelyana Titarenko, la directrice des communications Michelle Johnston, le directeur des politiques Louis Jarda, les conseillers en politiques Nathan Bessner et Daniel Turner, la conseillère en matière de Twitter Murielle Pierre et l’adjoint spécial Joshua Swift.

“Il n’y a rien de plus important. Nous allons sortir de la pandémie de COVID-19, Dieu merci, mais ensuite nous aurons la crise climatique, et nous devons avancer ensemble”, a déclaré M. McKenna.

“La politique climatique est en fait délicate parce qu’il ne s’agit pas seulement du transport en commun, mais de tous les secteurs, mais il s’agit aussi d’être vraiment diligent pour examiner quelles sont vos émissions afin que vous puissiez réellement vous y attaquer.”

Un rapport du vérificateur général a révélé que le ministère de McKenna, Infrastructure Canada, n’atteignait pas ses objectifs.

Au cours de son mandat au cabinet, la Banque canadienne d’infrastructure, fondée par le gouvernement libéral il y a quatre ans, n’a pas réussi à mener à bien un seul projet.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC