Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’un des derniers campus à avoir une politique de vaccination obligatoire l’abandonnera en 2023

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

TORONTO — Le Seneca College annonce qu’il abandonnera sa politique de vaccination obligatoire contre la COVID-19 en janvier.

Le président David Agnew a qualifié la décision de regrettable mais nécessaire dans une déclaration publiée lundi sur le site Web du collège.

Seneca, qui possède des campus dans la région du Grand Toronto, a été l’un des derniers établissements postsecondaires au Canada à avoir un mandat de vaccination contre la COVID-19 à l’échelle du campus.

L’annonce intervient un mois après que la Cour supérieure de l’Ontario a rejeté une demande de deux étudiants non vaccinés demandant au tribunal d’empêcher Seneca d’appliquer sa politique.

Les personnes sur le campus ne seront plus tenues de présenter une preuve de vaccination le 1er janvier, mais le collège affirme qu’il conserve son mandat de masque jusqu’à nouvel ordre.

Pendant ce temps, l’Université Western – qui reste l’un des derniers endroits du pays avec un mandat de vaccination – a annoncé lundi qu’elle prolongeait son exigence de masquage jusqu’à la fin du trimestre d’automne.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Bravo Fitzgibbon! Mais encore…

On apprenait dans les derniers jours que le super-ministre Fitzgibbon veillait à préserver l’attractivité du Québec pour les investisseurs étrangers, mais l’historique du gouvernement Legault

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Jacques Bref

Faut-il privatiser Hydro-Québec ?

La question de la privatisation d’Hydro-Québec se pose plus que jamais. Vu l’incompétence de la société d’État de fournir un service décent à la population,