• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | Marie-Victorin: la victoire des boomers et des sans mémoire

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Dimanche soir, la CAQ a remporté l’élection partielle de Marie-Victorin.  Le parti au pouvoir a obtenu 35% des voix contre 30% pour le PQ, 14% pour QS, 10% pour le PCQ et 7% pour le PLQ.   Comment peut-on expliquer un tel résultat?   Allons voir cela de prêt. 

C’est une solide victoire pour la CAQ dans ce château fort péquiste.  Sa base électorale, les babys boomers, a voté massivement pour elle et a grandement contribué à son triomphe.  En conséquence, les 65 ans et plus vont demeurer fidèles à la CAQ et cela va lui assurer une victoire facile le 3 octobre prochain.

Pourquoi appuient-ils aveuglement la CAQ?  Après tout, ceux-ci ont été très touchés par les politiques sanitaires de cette dernière : confinement et taux de mortalité élevé dans les CHSLD.  C’est grâce à la campagne de peur de François Legault.  Les personnes âgées sont terrifiées par le virus.  Alors, cet électorat estime que le chef caquiste l’a protégé contre la COVID-19.  C’est pour cela que la génération du baby boom appuie massivement cette administration médiocre.

Donc,  c’est encore ce groupe  démographique qui a la mainmise sur le paysage politique. Celui-ci ne veut rien savoir du discours réformateur d’Éric Duhaime.  Il veut continuer de vivre sa petite vie tranquille.  C’est une génération qui se fout de l’avenir du Québec et de sa jeunesse. 

Le Parti conservateur du Québec a bien performé lors de cette partielle.  Les troupes d’Éric Duhaime ont obtenu un résultat respectable, 10% des voix.  Le PCQ était en territoire hostile et il a quand même terminé devant le PLQ.  Le 3 octobre, Éric Duhaime va faire élire des députés dans la grande région de Québec et en Beauce.  Les trois premiers comtés qui vont tomber dans le giron conservateur seront Chauveau, Beauce-Nord et Beauce-Sud.  À moins d’un effondrement total, les conservateurs seront de retour à l’Assemblée nationale, une première depuis 1936. 

Le Parti libéral du Québec a subi une autre dégelée électorale.  Ce groupe politique n’existe plus dans le Québec francophone.  Donc, cette formation politique  va bientôt  rejoindre le PQ aux soins palliatifs. 

Québec solidaire est incapable d’élargir son bassin d’électeurs.  Il fait sur surplace à 15% d’appuis.  Son potentiel  de croissance est faible à cause de son discours socialiste. 

Hier soir, le Parti québécois a continué de creuser sa propre tombe.  Ce parti est aux soins palliatifs où il poursuit sa lente et pénible agonie.  Mais, son calvaire va se terminer le 3 octobre prochain et il pourra finalement reposer en paix. 

Pour conclure, la CAQ domine largement le paysage politique québécois.  Il peut compter sur un électorat très fidèle qui à l’habitude de voter aux élections.  Donc, il devrait remporter aisément le prochain scrutin.  Le PQ et le PLQ sont à l’agonie.  Québec solidaire conserve ses acquis.  Le PCQ va poursuivre sa grande ascension et elle sera récompensée par l’élection de quelques députés le soir du scrutin.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc

Pierre Hugues Boisvenu appuie Jean Charest

Jean Charest peut compter sur plusieurs appuis importants auprès des conservateurs québécois, dont le sénateur Pierre Hugues Boisvenu. Le sénateur appuie l’ancien chef conservateur pour

Entrevue avec Adrien Pouliot

Il y a un an, Éric Duhaime était couronné chef du Parti conservateur du Québec. Sous sa gouverne, le PCQ est devenu une force politique

Je soutiens Jean Charest

La course à la chefferie du Parti conservateur du Canada sera passionnante, car elle oppose deux bons candidats, Pierre Poilievre et Jean Charest. Le premier