• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Patrick Brown disqualifié de la course conservatrice

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

OTTAWA – Patrick Brown a été disqualifié de la course à la direction du Parti conservateur en raison de « graves allégations d’actes répréhensibles » qui « semblent » violer la loi électorale canadienne.

Dans un communiqué publié mardi soir, le président du Comité d’organisation des élections de la direction conservatrice (LEOC), Ian Brodie, a déclaré que les organisateurs avaient pris connaissance des nouvelles allégations non divulguées “ces dernières semaines”.

Aucun détail sur les allégations n’a été officiellement divulgué, mais des sources proches du LEOC ont déclaré au National Post qu’il y avait de sérieuses inquiétudes concernant les dons et les finances de la campagne Brown qui sont maintenant portées à l’attention d’Élections Canada.

Une autre source a déclaré qu’il y avait des allégations “sérieuses” selon lesquelles au moins une entreprise privée pourrait avoir contribué au paiement du salaire du personnel de campagne de Brown.

Un porte-parole de Brown n’a pas répondu aux demandes de commentaires. Tard mardi soir, la campagne de Brown a publié une déclaration rédigée avec colère en réponse à sa disqualification. Il a accusé le parti d’avoir disqualifié Brown pour fixer la course en faveur de son rival Pierre Poilievre, insistant sur le fait qu’il n’y avait pas de “procédure régulière prévue dans cette décision”.

«Il s’agit d’un comportement répréhensible et antidémocratique qui rompt la foi avec des centaines de milliers de Canadiens qui ont adopté la vision de Patrick Brown d’un Parti conservateur moderne et inclusif», a-t-il déclaré.

Plusieurs sources conservatrices ont déclaré au National Post que des membres du LEOC se sont rencontrés lors d’une réunion planifiée “à la hâte” mardi soir pour discuter s’ils prendraient la décision exceptionnelle de disqualifier Brown.

Brodie a déclaré qu’ils avaient donné à Brown amplement l’occasion de fournir des informations qui atténueraient les inquiétudes, mais qu’ils n’avaient pas reçu ces informations.

“Tout au long de l’enquête sur ces allégations, le directeur du scrutin et moi avons fait de notre mieux pour être justes envers la campagne à la direction de Patrick Brown et leur donner le temps dont ils ont besoin pour réfuter substantiellement ces allégations”, a-t-il déclaré. Nous regrettons d’avoir à prendre ces mesures, mais nous avons l’obligation de veiller à ce que les règles de notre parti et la loi fédérale soient respectées par tous les candidats et équipes de campagne. Aucun de ces problèmes n’a d’impact sur l’intégrité du vote lui-même.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des