• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Tucker Carlson compare Trudeau à Mussolini et dénonce les centres d’isolement forcé

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Tucker Carlson, personnalité de Fox News et icône du conservatisme américain, a comparé le Premier ministre Justin Trudeau au dictateur fasciste italien Benito Mussolini lors d’un segment mercredi soir, s’en prenant à la politique du gouvernement libéral qui oblige les Canadiens qui voyagent à l’étranger à se mettre en quarantaine dans des installations gouvernementales.

“Le Canada, a fait un pas dramatique vers un autoritarisme légitimement dangereux”, a déclaré Carlson.

“La politique d’internement de Trudeau est en place depuis le mois dernier et, pour autant que nous puissions le dire, aucune grande chaîne américaine ne l’a même mentionnée, pas plus que notre département d’État qui semble d’ordinaire exister pour faire des bruits malheureux sur les violations des droits de l’homme dans le monde, mais pas un mot sur le Canada.”

L’émission s’est largement concentrée sur un tweet de Trudeau où il a annoncé qu’il n’était “pas facultatif” que les voyageurs soient mis en quarantaine dans des installations gouvernementales si leurs tests de coronavirus s’avéraient positifs.

“Si vos résultats reviennent négatifs pour le COVID-19, vous pourrez rentrer chez vous et y terminer votre quarantaine obligatoire. Si vos résultats sont positifs, vous devrez immédiatement être mis en quarantaine dans les installations gouvernementales désignées. Cette mesure n’est pas facultative”, a tweeté M. Trudeau.

Carlson a également mentionné la députée du Parti conservateur Michelle Rempel qui a critiqué la façon dont le gouvernement a géré le programme fédéral de quarantaine après que deux femmes aient été agressées sexuellement alors qu’elles étaient sous la supervision du gouvernement.

À la suite des rapports sur l’agression sexuelle, la ministre libérale de la Santé Patty Hajdu a déclaré que la quarantaine obligatoire dans les hôtels visait à “protéger les Canadiens”.

“Tout à coup, le Canada est un transgresseur flagrant des droits humains les plus fondamentaux. Échouez à un test COVID et ils vous enferment sans procès. Et allez-y, essayez de désobéir, selon le gouvernement canadien, toute personne qui tente d’éviter ces règles (détention dans une installation d’internement du gouvernement par exemple) pourrait être confrontée à une amende d’un million de dollars et à trois ans de prison”, a déclaré Carlson.

“C’est le Canada de Justin Trudeau. C’est drôle – Trudeau a toujours eu l’air d’un joyeux idiot : il portait des costumes bizarres et se vantait de la diversité. Qui aurait cru qu’il était Mussolini ?”

Au cours d’un comité de sécurité publique de la Chambre des communes en mars, le gouvernement fédéral a admis qu’il s’était appuyé sur des “données incomplètes” concernant l’efficacité des quarantaines obligatoires dans les hôtels par rapport aux quarantaines à domicile.

“Je vais simplement dire ceci, les données sont incomplètes à l’échelle internationale. Le monde entier essaie de déterminer quelle est la meilleure approche pour prévenir l’importation du COVID-19, la combinaison de la quarantaine et des tests, et elle est à l’étude”, a déclaré M. Hajdu le 10 mars.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC