• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un autre 500M$ envoyé à l’étranger

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le premier ministre Justin Trudeau et Mme Joly sont à Kigali, au Rwanda, depuis mercredi pour la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, où les discussions ont porté sur les préoccupations des nations qui souffrent d’une pénurie alimentaire.

En conférence de presse samedi, M. Trudeau a pointé du doigt la Russie, la blâmant d’exacerber la crise alimentaire.

M. Trudeau a assuré que le Canada aidera les pays les plus affectés, notamment avec l’investissement de 250 millions de dollars supplémentaire annoncé jeudi pour soutenir les principales organisations humanitaires en matière d’alimentation.

M. Trudeau a indiqué que des compagnies de transport de grain canadiennes sont présentes afin d’aider à acheminer du grain vers les pays dans le besoin.

Le premier ministre a aussi critiqué la désinformation et la mésinformation de la Russie, notamment la fausse information selon laquelle la crise alimentaire serait causée par des sanctions des pays occidentaux contre la Russie. J’ai été très clair : il n’y a pas de sanctions sur la nourriture, a affirmé M. Trudeau.

Il a expliqué que la crise est due aux attaques directes de la Russie, y compris il y a quelques jours, avec des missiles lancés sur des entrepôts de grain et avec leurs blocages du port d’Odessa et d’autres ports, qui empêchent des millions de tonnes de maïs et de blé de sortir de l’Ukraine vers les pays qui en ont besoin au Moyen-Orient et en Afrique.

Le premier ministre a annoncé samedi un nouvel investissement de 250 millions de dollars consacré à l’avancement de dossiers cruciaux tels que la santé mondiale, l’égalité des sexes ainsi que la santé sexuelle et reproductive.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Vincent Bélanger