• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un média ‘environnementaliste’ a reçu 355 000 dollars du gouvernement Trudeau

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le média environnementaliste The Narwhal a reçu environ 355 000 $ du gouvernement Trudeau au cours des deux dernières années.

Selon le Blacklock’s Reporter, The Narwhal a reçu 99 057 $ dans le cadre de l’Initiative journalistique locale du gouvernement fédéral et une subvention de 254 655 $ du ministère du Patrimoine canadien.

“Toutes nos finances sont divulguées. Non, honnêtement, ces programmes fédéraux n’affectent pas notre couverture “, a déclaré Emma Gilchrist, rédactrice en chef du Narwhal.

Le Narval a également reçu récemment la désignation d'”organisme de journalisme canadien qualifié” (OJCQ) par le gouvernement, ce qui lui permet de recevoir jusqu’à 151 250 dollars de subventions du contribuable par an.

The Narwhal est basé à Victoria, en Colombie-Britannique, et se concentre sur les questions environnementales. Son contenu s’oppose généralement au développement des ressources et aux combustibles fossiles.

Bien qu’il prétende être un organisme de presse indépendant, The Narwhal a reçu des fonds de divers groupes d’intérêts spéciaux qui s’opposent au secteur énergétique du Canada, notamment 518 360 $ d’une filiale du Sierra Club et 74 442 $ de la Tides Canada Foundation.

Dans son rôle précédent, Gilchrist a fait campagne contre le Parti conservateur lors de l’élection fédérale de 2011, affirmant que la plateforme des conservateurs pourrait détruire l’environnement et les communautés.

“Dans cette élection, la côte de la Colombie-Britannique est suspendue dans la balance. D’un côté, vous avez les conservateurs, qui sont prêts à autoriser les superpétroliers sur notre côte. De l’autre côté, vous avez les libéraux”, écrit Gilchrist.

“Il s’agit d’une décision de vote sur le type d’avenir que nous voulons pour notre côte et notre pays. Sommes-nous le genre de personnes qui vont imposer le risque de catastrophe à des communautés qui ne le souhaitent pas ? Sommes-nous le genre de personnes qui veulent jouer avec nos rivières à saumon ?”

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC