• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un sondage montre que les Canadiens ne sont pas optimistes sur l’économie et que la “reprise verte” ne fera qu’empirer les choses

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Un nouveau sondage de Pew Research montre que les Canadiens sont très pessimistes quant aux perspectives économiques du pays, et le plan de Justin Trudeau pour une “reprise verte” ne suscitera pas l’enthousiasme de sitôt.

Le sondage montre que 61 % des Canadiens estiment aujourd’hui que la situation économique du Canada est “mauvaise”, soit plus du double des 27 % de l’année dernière.

Le Canada est également en tête pour ce qui est de la perte de confiance.

Le sondage a été réalisé auprès de 12 pays auxquels la même question a été posée. Parmi ces 12 pays, le Canada affiche une augmentation de 34 % du nombre de personnes qui pensent que la situation économique de leur pays est désormais “mauvaise”, soit le pourcentage le plus élevé de tous les pays interrogés.

“La plus forte hausse des évaluations négatives a été enregistrée au Canada, où les pertes du produit intérieur brut au deuxième trimestre ont été estimées à 12 %”
Centre de recherche -Pew

Justin Trudeau et sa nouvelle ministre des finances Chrystia Freeland ont clairement exprimé leur intention de faire pression pour une “reprise verte” afin de ramener l’économie canadienne à ses niveaux antérieurs.

Chrystia Freeland a hérité d’un ministère très complexe et important de Bill Morneau, qui a démissionné en raison des tensions liées au scandale de WE Charity. Freeland n’a que peu ou pas d’expérience dans les domaines de la finance et de l’économie. Elle est titulaire d’un diplôme en littérature.

Dans son documentaire Planet of the Humans (2020), l’écologiste Michael Moore a révélé la face cachée de l’énergie verte.

Le documentaire donne un aperçu de l’inefficacité des énergies dites renouvelables et des intérêts corporatifs douteux qui entourent actuellement cette industrie.

Alors que le Canada est riche en ressources naturelles et est devenu un phare en matière d’extraction propre, le gouvernement Trudeau a l’intention de parier sur des investissements “verts” risqués, peu rentables et douteux pour des raisons essentiellement idéologiques.

Cette stratégie faible, combinée à des perspectives économiques pessimistes pour la plupart des Canadiens, pourrait faire apparaître une baisse des dépenses des ménages et des investissements publics toujours plus importants dans des industries douteuses, rendant ainsi impossible la perspective d’une reprise forte et rapide.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles