• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Unifor: le président du plus grand syndicat canadien arrêté

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président d’Unifor, Jery Dias, s’est fait arrêter lundi par la police de Régina. Unifor est le plus grand syndicat privé au Canada avec plus de 300 000 membres travaillant dans divers secteurs tels que les communications, l’énergie, papiers et automobiles.

Jery Dias s’est fait arrêter lors de la manifestation devant la raffinerie Federated Coop Limited. Une injection de la cour du banc de la Reine de la Saskatchewan interdisait aux travailleurs de bloquer l’accès à la raffinerie durant les périodes froides de l’hiver pour protéger la population. Depuis des semaines, le syndicat s’oppose aux propositions de la coop, appelant même jusqu’à leur boycott.

Pourtant la coop a fait savoir qu’elle proposait une augmentation de salaire de 11,75% étalée sur quatre ans et qu’elle offrait à ses travailleurs l’un des meilleurs régimes de retraite de cette industrie. Le syndicat a publié sur son compte twitter une vidéo de l’arrestation de leur président.

Jery Dias est connu pour ses positions controversées et souvent à l’extrême gauche du spectre politique. Il avait déclaré en début d’année qu’il était favorable au financement politique et que la priorité de son organisation était de supporter les candidats libéraux et néo-démocrates.

Entre la période du 30 juillet et le commencement de la campagne électorale fédérale de 2019, Unifor avait déjà déboursé 900 000$. Suite au déclenchement de la campagne, Unifor a versé une aide supplémentaire de 366 000$.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec Solidaire méprise les Saguenéens

Comme si ce n’était pas assez de déplacer quelques dizaines de militants au Saguenay pour manifester contre GNL, Catherine Dorion, devant la montée du groupe

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de québec nouvelles

Québec Solidaire méprise les Saguenéens

Comme si ce n’était pas assez de déplacer quelques dizaines de militants au Saguenay pour manifester contre GNL, Catherine Dorion, devant la montée du groupe