• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Wokisme : une ‘enseignante’ ontarienne fait le tour de la planète

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le Wokanada n’en fini plus de faire rire de lui à l’international. Devenu un Disney World des minorités les plus excentriques, une »professeure » de technologie a récemment fait rire en raison de ses prothèses mammaires difformes.

L’école secondaire de l’Ontario a publié une défense complète de l’enseignante transgenre dans un courriel récemment divulgué envoyé aux parents.

Différents médias ont contacté l’Ontario High School pour obtenir des commentaires, mais toute réponse s’était vu refuser. L’administrateur a toutefois confirmé que Lemieux était un employé actif de l’école. Suite à la nouvelle virale, l’Ontario High Schoola maintenant publié une déclaration par courriel aux parents dans laquelle ils défendent le statut d’emploi de Lemieux au nom de l’inclusivité.

« Nous sommes au courant des discussions sur les médias sociaux et dans les médias au sujet de l’école secondaire Trafalgar d’Oakville. Nous aimerions profiter de cette occasion pour réitérer à notre communauté que nous sommes déterminés à établir et à maintenir un environnement d’apprentissage et de travail sûr, attentionné, inclusif, équitable et accueillant pour tous les élèves et le personnel », peut-on lire dans le courriel.

L’école s’en remet au Code des droits de la personne de l’Ontario, ce qui suggère que toute préoccupation au sujet de Lemieux s’apparenterait à de la discrimination.

« Nous nous efforçons de promouvoir un environnement d’apprentissage positif dans les écoles conforme aux valeurs du HDSB et d’assurer un environnement sûr et inclusif pour tous les élèves, le personnel et la communauté, indépendamment de la race, de l’âge, de la capacité, du sexe, de l’identité de genre, de l’expression de genre, de l’orientation sexuelle, de l’origine ethnique, de la religion, de l’observance culturelle, des circonstances socioéconomiques ou du type ou de la taille du corps. »

La défense du professeur Lemieux par l’école intervient après un tollé international à la suite de photos et de vidéos largement diffusées de l’enseignant postées sur les réseaux sociaux. Sur toutes les photos, Lemieux associe son buste prothétique à une chemise très serrée, et à un short ou à des jupes.

La réponse à la nouvelle que le Lemieux était un enseignant actif de jeunes élèves a été accueillie avec une réaction écrasante, les gens notant que son apparence n’était pas appropriée dans un environnement scolaire où les enfants étaient présents.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Jacques Bref

Les Québécois appuient GNL-Québec

Malgré une campagne de propagande sans limites contre le projet GNL Québec, un sondage révèle que 53% des Québécois sont encore en faveur du projet.