• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Freeland annonce 56 milliards de dollars de nouvelles dépenses dans le budget 2022

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Le gouvernement Trudeau est prêt à poursuivre ses dépenses massives, le budget fédéral révélant 56 milliards de dollars en nouveaux coûts et programmes.

La vice-première ministre et ministre des Finances libérale Chrystia Freeland a annoncé ces dépenses supplémentaires jeudi lors du dépôt du document à la Chambre des communes.

Les nouvelles dépenses comprennent 8 milliards de dollars pour la défense, 10 milliards de dollars pour un plan de logement abordable et des taxes supplémentaires sur les institutions financières. Les libéraux ont également augmenté de 1,5 % la surtaxe sur les revenus supérieurs à 1 milliard de dollars, la portant à 16,5 %.

Les libéraux prévoient d’augmenter les dépenses de défense sur une période de cinq ans. Une grande partie des nouveaux fonds servira à moderniser le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord et à acheter plus d’armes pour approvisionner l’Ukraine afin de repousser l’invasion russe.

Bien qu’il s’agisse d’un investissement important, les fonds ne seront pas suffisants pour atteindre le seuil de l’OTAN, soit 2 % du PIB.

Bien que le logement soit une compétence provinciale, les libéraux fédéraux ont également annoncé qu’ils dépenseraient 4 milliards de dollars pour construire 100 000 nouvelles maisons dans les zones urbaines d’ici 2025, et 2,7 milliards de dollars pour les logements à prix modique et les coopératives d’habitation.

Selon les prévisions, le déficit fédéral devrait atteindre la somme énorme de 113,8 milliards de dollars pour 2021-2022. Toutefois, les libéraux affirment que d’ici l’année prochaine, ils seront en mesure de réduire le déficit de plus de la moitié et de le ramener à 52,8 milliards de dollars, l’objectif final étant un déficit de 8,4 milliards de dollars d’ici 2027.

“Nous sommes absolument déterminés à ce que notre ratio dette/PIB continue de diminuer”, a déclaré Mme Freeland. “Les dettes extraordinaires que nous avons contractées pour assurer la sécurité et la solvabilité des Canadiens doivent être remboursées.”

Dans un rare moment de transparence, Freeland a reconnu que le Canada était à la traîne des autres pays développés en termes de productivité économique.

“Il est donc temps de se concentrer – avec des investissements intelligents et une clarté d’objectif sur la croissance de notre économie”, a déclaré Freeland.

Les Canadiens verront également un nouveau compte d’épargne libre d’impôt permettant aux acheteurs d’une première maison d’épargner jusqu’à 40 000 $, ainsi qu’un programme de location avec option d’achat.

Avant le dévoilement du budget, la chef conservatrice Candice Bergen a dénoncé ces nouvelles dépenses comme étant irresponsables.

“La dette du Canada a atteint plus de 1,11 trillion de dollars. Le budget NPD-Libéral signifie plus de dépenses irresponsables et plus d’impôts pour tous les Canadiens”, a tweeté Bergen.

D’autres critiques, dont la Fédération canadienne des contribuables (FCC), ont reproché à Mme Freeland de ne pas avoir réussi à maîtriser les dépenses.

“Mme Freeland présente aux contribuables un autre budget de carte de crédit sans plan pour payer les factures à temps et réduire la dette d’un billion de dollars “, a déclaré Franco Terrazzano, directeur fédéral de la FCE.

“Freeland adopte une approche attentiste à l’égard des factures de carte de crédit du gouvernement et espère que l’économie pourra croître plus rapidement que ses emprunts, mais ce n’est pas un bon pari compte tenu de ses antécédents de dépenses effrénées.”

M. Trudeau prévoit également de donner plus d’argent aux entreprises d’énergie verte et de tenter de stimuler la croissance économique par une réduction de l’impôt des petites entreprises. Afin de réduire les émissions de carbone, un nouveau programme d’incitation fiscale a été dévoilé pour que les compagnies pétrolières et gazières investissent dans la technologie de capture du carbone.

Ottawa mettra en place un Fonds de croissance du Canada doté de 15 milliards de dollars afin d’attirer davantage d’investissements nationaux et étrangers dans l’industrie verte. De plus, les libéraux consacreront 3,8 milliards de dollars à l’élaboration d’une stratégie nationale sur les minéraux essentiels.

Des mesures incitatives ont également été révélées pour que les Canadiens et les entreprises adoptent des véhicules électriques.

Dans la lignée de leur récente entente avec le NPD, les libéraux ont dévoilé un nouveau régime de soins dentaires pour les Canadiens à faible revenu. À partir de cette année, les enfants de moins de 12 ans dont les familles gagnent moins de 70 000 $ par an bénéficieront d’une couverture complète, tandis que ceux dont les familles gagnent moins de 90 000 $ auront une couverture partielle.

L’année prochaine, le programme inclura également les personnes âgées et les personnes handicapées.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC