• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le gouvernement libéral a appelé WE Charity cinq jours avant de soumettre une proposition pour une subvention de 43,5 millions

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le ministre de la Jeunesse, Bardish Chagger, a appelé WE Charity cinq jours avant qu’ils ne soumettent leur proposition pour la subvention de 43,5 millions de dollars.

Mme Chagger a d’abord déclaré qu’elle n’avait pas discuté de la subvention de 43,5 millions de dollars avec qui que ce soit à l’association caritative WE avant d’en « discuter avec le cabinet ».

Mais le 11 août, la ministre de la Jeunesse Chagger a confirmé au comité d’éthique de la Chambre des Communes qu’elle avait appelé l’organisation WE cinq jours avant qu’ils ne soumettent leur proposition pour le programme de gestion des bourses d’études, rapporte Blacklock.

Elle a parlé directement à Craig Kielburger pendant environ 30 minutes, mais Mme Chagger a déclaré qu’elle ne se souvenait pas de tous les détails de sa conversation.

Au cours de l’audition, les députés ont noté que le ministre de la Jeunesse n’avait jamais mentionné ce prétendu appel lors d’un précédent témoignage à la commission des finances de la Chambre des Communes qui s’est tenu il y a trois semaines.

Lors du témoignage d’il y a trois semaines, cette question précise a été posée par le député conservateur Michael Barrett (Leeds-Grenville, Ontario).

Barrett a demandé au ministre de la jeunesse : « Avez-vous discuté du programme avec quelqu’un de We avant d’en discuter au cabinet ? Chagger a répondu à l’époque qu’elle “n’en a pas discuté”.

Hier, la ministre de la Jeunesse, Bardish Chagger, a déclaré qu’elle avait effectivement parlé avec les organisateurs de l’association caritative WE le 17 avril avant d’en discuter au cabinet. Le député néo-démocrate Charlie Angus (Timmins-Baie James, Ontario) a demandé à la ministre “pourquoi vous ne nous l’avez pas dit”.

“Ma frustration est que lorsqu’on vous pose une simple question, avez-vous rencontré les Kielburgers, et que vous ne pouvez pas nous donner une réponse claire, cela donne l’impression que les eaux sont très, très troubles”, a déclaré le député Angus : “Il s’est passé quelque chose lors de cette réunion, et vous ne nous l’avez pas dit. Dites-le-nous maintenant. Dites-nous ce qui s’est passé”.

Mme Chagger a déclaré que son appel avec Kielburger ne fournissait aucune information privilégiée et qu’elle ne savait pas à l’époque que le premier ministre Trudeau annoncerait plus tard que l’organisation WE avait obtenu le contrat.

Le député conservateur Pierre Poilievre (Carleton, Ont.) a répondu : “Vous ne saviez donc pas, même si vous êtes le ministre responsable de cette annonce ? C’est étrange”. Un va-et-vient s’ensuivit :

Le député Poilievre : “Le service de la jeunesse a-t-il été mentionné ?”
Le ministre Chagger : “Je vais vous dire que le service de la jeunesse est une priorité pour moi.” Député Poilievre : “OK, donc c’est un oui ? Oui ou non ?”
Député Poilievre : “OK, donc c’est un oui ? Oui ou non ?”
Ministre Chagger : “Je pense qu’il est important que je…”
Le député Poilievre : “Oui ou non”.
Ministre Chagger : “Je veux fournir des informations précises…”
Président : “La question vous a été posée. Elle est très simple. C’est vraiment une question à laquelle on répond par oui ou par non. Vous devez respecter le membre qui vous pose cette question et répondre en conséquence. Je vous remercie. Monsieur le ministre, oui ou non ?”
Ministre Chagger : “Je dirais que les opportunités de service public, oui c’est dit.”
Député Poilievre : “OK, bien. Maintenant, on arrive à quelque chose. C’était juste cinq jours avant l’annonce et l’attribution de la bourse canadienne de service aux étudiants.”

Blacklock rapporte que “les dossiers montrent que l’organisation caritative WE Charity a soumis sa proposition de subvention le jour même où le programme a été annoncé, le 22 avril”, ce qui pourrait indiquer que des informations privilégiées ont été divulguées à l’organisation par une personne connaissant bien le programme.

Le Cabinet a ensuite approuvé la subvention un mois plus tard, le 22 mai, alors qu’aucune autre organisation caritative canadienne n’avait été invitée à soumissionner pour la proposition de gestion du programme d’aide aux étudiants.

Le ministre des Finances Bill Morneau a approuvé la subvention sans avoir révélé que l’organisation caritative WE a engagé sa fille à la sortie de l’université en 2019, et qu’il a accepté 41 366 dollars de voyages gratuits vers les stations de l’organisation caritative WE au Kenya et en Équateur, ce qui constitue un conflit d’intérêts évident.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables

WE Charity: le gouvernement Trudeau fournit des documents presque entièrement censurés

Lors d’une conférence de presse hier à Ottawa, le critique en matière de finances de l’opposition officielle, Pierre Poilievre et le critique en matière d’éthique Michael Barrett ont révélé aux journalistes les documents presque d’entièrement caviardés qui ont été fournis par le gouvernement Trudeau aux comités chargés d’enquêter sur l’affaire WE Charity ( qui s’affiche aussi sous le nom du Mouvement UNIS en français ).

  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles