• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un « antiraciste » digne du gouvernement libéral

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Même les gens comme moi qui, à l’occasion, critiquent le gouvernement actuel sont unis dans la louange de leurs forces et de leurs vertus incontestées. Sur certaines choses, ils sont vraiment bons. L’efficacité, par exemple. Une fois qu’ils décident de négliger quelque chose, c’est négligé. Ils ne perdent pas de temps à réfléchir.

Un gouvernement moins fidèle et moins confiant ayant manifestement décidé que le colmatage épique de l’aéroport Pearson, faisant la une des journaux comme “le pire du monde” n’était pas – vous savez – vraiment un gros problème, aurait peut-être eu des doutes distrayants . Peut-être ont-ils changé d’avis et se sont-ils lancés à fond, à toute vitesse, nous sommes dessus et rien ne nous arrêtera jusqu’à ce que ce soit réparé.

Et cela aurait signifié une perte d’énergie nécessaire et une concentration sur les choses les plus importantes. Des fourchettes de pique-nique en plastique auraient glissé sous le radar, deux milliards d’arbres non plantés seraient encore plus non plantés, et Dieu sait s’il leur serait jamais venu à l’idée d’introduire l’application ArriveCan, qui au moment même où j’écris est grillée par des voyageurs enthousiastes dans chaque salon d’arrivée à l’aéroport au Canada.

Choisissez un cours et restez-y est leur devise, et sont-ils toujours à la hauteur. Surveillance des engrais des agriculteurs de l’Ouest, un autre excellent exemple. Ottawa est un expert en engrais. Même avec la fermeture de la Chambre des communes, sa production est une merveille. Sur ce sujet, ils se sont tranchés, et avec cette efficacité que je salue, ont fait l’impasse sur toute concertation avec les ministres de l’agriculture concernés, et l’ont menée à bien.

Sur ce que l’on appelle de manière douteuse “l’anti-haine”, ils sont les plus efficaces. Les libéraux sont peut-être des souris aveugles sur certains sujets, mais ils ont les yeux d’aigle quand il s’agit de pensées haineuses, de discours haineux et dans leur conviction que le Canada est un terrier de «racisme systémique». Et donc quand ils bougent là-dessus, ils bougent avec l’impulsion d’un guépard.

Patrimoine canadien connaît le danger quand il le sent, et c’est Patrimoine canadien, sous la direction du ministre de la Diversité et de l’Inclusion, Ahmed Hussen, qui a distribué 133 800 $ à un groupe appelé Community Media Advocacy Centre (CMAC), pour, comme l’a dit la Presse canadienne, « élaborer une stratégie antiraciste » pour la radiodiffusion canadienne. Sur « l’antiracisme », aucun gouvernement n’a jamais été aussi efficace que l’actuel. Eux, comme le dit le grand poème du chat, “cherchent ici, ils le recherchent là, ils le recherchent partout”.

Une efficacité de ce genre a ses périls. Et c’est à Jonathan Kay de Quillette que tout le mérite revient d’avoir alerté tout le monde sur l’un des plus grands périls, dans ce que j’appellerai gentiment l’évangélisation antiraciste et antihaine “trop ​​efficace”. Il peut finir par produire plus qu’il ne trouve.

Prenons le cas de Laith Marouf, à qui le ministre Hussen a dirigé ces fonds. M. Marouf, comme Kay l’a documenté à partir de son compte Twitter, a un style piquant : « Vous savez tous ces sacs bruyants d’excréments humains, alias les suprémacistes blancs juifs ; lorsque nous libérerons la Palestine et qu’ils devront retourner d’où ils viennent, ils redeviendront des salopes à voix basse de leurs maîtres suprématistes blancs chrétiens/séculiers.

Juste la voix que vous attendez d’un spécialiste de “l’anti-haine”. (Je me demande ce qu’il pense du chapelet catholique.) “Les salopes à voix basse” ont ce vrai ton “combattez le langage blessant où que vous le trouviez”. Bien que pour une vraie douceur infusée d’amour, je ne pense pas que vous puissiez surpasser “des sacs d’excréments humains bruyants”.

Patrimoine canadien sait vraiment comment dénicher les meilleurs virtuoses de la « lutte contre la haine ». Compliments de Kay encore une fois, nous trouvons M. Marouf, financé par le gouvernement, qui réfléchit au Premier ministre Trudeau, au Canada, et (si vous me le permettez) à l’un de ses citoyens les plus attachants, Irwin Cotler.

Comment est-ce de la bouche chérie et plus douce d’un spécialiste de “l’anti-haine”. « Le Sommet sur la suprématie blanche juive organisé par le Premier ministre de l’Apartheid Canada, Justin Trudeau, a été une idée originale d’Irwin Cotler, le grand magicien du sionisme dans cette colonie. Remarquez qu’il ressemble à un con sans maquillage, alors qu’il crache ses conneries. Si ce n’est pas une ode à l’inclusion et à la diversité, je ne connais rien aux odes.

Entre-temps, le ministre de la Diversité et de l’Inclusion Hussen, une semaine entière après que Kay ait accordé une certaine attention à ce guerrier social déformé, dit maintenant au Canada qu’il se penche sur la question. Pour citer un brillant tweet : “Que faut-il examiner ?”

Eh bien, il y a une chose à vérifier. Et c’est ainsi que votre département, avec son engagement écrasant envers l’antiracisme, a réussi à trouver et à financer une source d’égouts de ce que votre département était exactement censé combattre. Si M. Kay, qui n’a pas les ressources d’un département gouvernemental entier, peut rechercher sur Twitter, comment en êtes-vous arrivé à embaucher cet homme ? Qui a dit oui ? Qui a examiné le CMAC ? Ou est-ce tout ce dont vous avez besoin dans de telles affaires que quelqu’un dit simplement qu’il est «anti-haine» et que les mots seuls suffisent. Encore une fois l’efficacité.

Encore un post de cette Mère Teresa de bienveillance et d’antiracisme : « J’ai une devise : la vie est trop courte pour les lacets de chaussures, ou pour divertir les suprématistes blancs juifs avec autre chose qu’une balle dans la tête.

Voici une autre devise : un engagement féroce à signaler la vertu devrait exercer davantage le cerveau que la bouche. Et pendant que j’y suis, les campagnes contre la haine pourraient nécessiter beaucoup d’auto-examen.

Rex Murphy

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Le nouveau Panier Bleu est en ligne

La nouvelle version du Panier Bleu, devenu une entreprise privée l’été dernier, sera en ligne à compter de 13 h aujourd’hui.   «On a des petits,

Bienvenue au Caquistan !

Mea culpa, je me suis un peu trompé dans mes prédictions. Je disais CAQ 97 et finalement ce n’était ”que” 90. J’ai sous-estimé le PQ

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

Moins d’impôts? Moins de dépenses!

Un texte de Nicolas Gagnon, Directeur Québec à la Fédération Canadienne des Contribuables La campagne électorale n’est peut-être pas terminée, mais il est clair que