• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

6.7%, la #Justinflation pire que prévu !

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

L’inflation canadienne a atteint un sommet en trois décennies au mois de mars selon une enquête de Bloomberg. Cette situation laisse à penser que la Banque du Canada continuera ses hausses des taux d’intérêt dans les semaines à venir.

L’inflation des prix à la consommation au Canada a dépassé les attentes en mars, atteignant un nouveau sommet en trois décennies et renforçant les attentes selon lesquelles la Banque du Canada poursuivra ses hausses agressives des taux d’intérêt dans les semaines à venir.

L’inflation annuelle a atteint 6,7 % le mois dernier, contre 5,7 % en février, a rapporté Statistique Canada mercredi à Ottawa.

Le rapport montre des pressions inflationnistes plus élevées que celles estimées par la banque centrale la semaine dernière, renforçant la pression sur les décideurs politiques dirigés par le gouverneur Tiff Macklem pour qu’ils retirent la relance d’une économie en surchauffe.

“La surprise d’aujourd’hui sur l’inflation augmente considérablement les chances que nous voyions une autre hausse de 50 points de base en juin”, a déclaré Josh Nye, économiste à la Banque Royale du Canada, dans une interview à BNN Bloomberg Television. “Le marché commençait à pencher dans cette direction et je pense que cela ne fera qu’ajouter à cela.”

La surprise d’aujourd’hui sur l’inflation augmente considérablement les chances que nous voyions une autre hausse de 50 points de base en juin

Josh Nye, économiste à la Banque Royale du Canada

Les obligations ont été durement touchées. Le rendement de référence du gouvernement canadien sur deux ans a grimpé à près de 2,56 % – le plus élevé depuis octobre 2008 – contre environ 2,52 % avant la publication. Le taux à 10 ans est passé au-dessus de 2,8 %.

Les prix ont augmenté de 1,4 % en mars seulement, la plus forte augmentation sur un mois depuis que le pays a introduit une taxe de vente fédérale en 1991.

La lecture peut représenter le pic de la montée en flèche des gains de prix annuels, capturant l’impact de la flambée des prix des aliments et de l’énergie après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pourtant, le retour à tout ce qui ressemble à la normale devrait se prolonger et c’est une inquiétude pour les décideurs qui tentent d’empêcher les anticipations d’inflation de se durcir aux niveaux actuels.

Et tandis que les prix de l’essence étaient le principal contributeur à la hausse mensuelle et annuelle des prix, l’inflation s’est généralisée avec de fortes augmentations des coûts du logement, de la nourriture et des voitures.

L’inflation des biens a atteint 9,2 % en mars, la plus élevée depuis 1982. L’inflation des services a atteint 4,3 %, la plus élevée depuis 2003.

Macklem et ses fonctionnaires prévoient que l’inflation ralentira à une moyenne de 4,5 % d’ici le quatrième trimestre de cette année. L’inflation s’est établie en moyenne à 5,8 % au premier trimestre, contre 5,6 % selon les estimations de la Banque du Canada.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

« Maudits blancs ! »

CHRONIQUE/ L’Université Laval s’est récemment fait prendre la main dans le sac. Son exclusion néo-ségrégationniste des Québécois (à Québec !) n’a pas passé dans l’opinion

  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles