• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Blanchet attaque Trudeau sur le projet Bay du Nord

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Yves-François Blanchet. Crédit Mariannlï
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le gouvernement de Justin Trudeau a récemment approuvé un projet de développement pétrolier à Terre-Neuve. Il n’en fallait pas plus pour que le leader bloquiste, Yves-François Blanchet, en tire la conclusion que le premier ministre se soumettait à l’industrie gazière.

Le projet Bay du Nord de l’entreprise norvégienne Équinord représente des retombées de 3.5G pour le gouvernement de Terre-Neuve. Il s’agit d’un projet de développement en eaux profondes à la fine pointe de la technologie.

Steven Guilbault a analysé deux fois plutôt qu’une les tenants et aboutissants de Bay du Nord et en a conclut qu’il pouvant aller de l’avant.

Brandissant le dernier rapport du GIEC, Yves-François Blanchet a accusé le gouvernement d’être hypocrite dans sa lutte aux changements climatiques.

On comprend ici que le Bloc veut tout simplement la quasi-fin du développement pétrolier au Canada. Curieuse position dans le contexte où l’Europe cherche désespérément de nouvelles sources pour ses importations de pétrole.

Rien de trop beau pour l’ancien gérant d’artiste, un petit chèque de péréquation avec ça ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles