• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le nouveau chef conservateur, Erin O’Toole, test positif à la COVID-19

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

L’auto-isolement de M. O’Toole signifie qu’il ne siégera pas à la Chambre des communes la semaine prochaine lorsque le Parlement reprendra ses travaux pour le discours du trône du gouvernement libéral.

Le chef du parti conservateur Erin O’Toole a été testé positif à la COVID-19, a déclaré le Parti conservateur du Canada dans une déclaration vendredi soir.

« Ce soir, Erin O’Toole a reçu un résultat positif au test de laCOVID-19 », selon la déclaration. « Il est très soulagé que sa femme et ses enfants aient été testés négatifs. M. O’Toole reste isolé et se sent bien ».

La déclaration n’offre pas d’autres détails, bien que le parti ait déclaré plus tôt que M. O’Toole et sa famille ont été testés après avoir appris qu’un membre de son personnel, avec qui il avait voyagé au Québec, avait été testé positif pour le virus.

O’Toole et sa famille ont d’abord essayé de se faire tester mercredi matin dans un centre de dépistage d’Ottawa, avant d’être refoulés après plusieurs heures d’attente en raison d’une surcapacité.

« Pendant que j’attendais dans la file d’attente pour le test COVID-19, j’ai été frappé par le nombre de familles qui attendaient tout comme la nôtre », a déclaré O’Toole. « Les enfants sont renvoyés de l’école à la maison pour se faire tester, et il est difficile pour les mères et les pères de les garder calme. »

Les O’Tooles ont fini par utiliser un service de test de la Chambre des communes plus tard dans la journée.

O’Toole a profité de l’attente pour s’en prendre à la gestion de la pandémie de coronavirus par Justin Trudeau.

« Les libéraux de Trudeau ont créé ce gâchis en refusant d’approuver d’autres méthodes de test — alors que tous nos alliés disposent, depuis des mois, de tests multiples, y compris des méthodes beaucoup plus rapides et moins invasives », a-t-il déclaré. « Je suis aux côtés des milliers de familles canadiennes qui font la queue aujourd’hui pour des tests. Cela fait sept mois, Justin Trudeau doit répondre des raisons pour lesquelles nous n’avons pas accès à un plus grand nombre de tests utilisés par nos alliés ».

L’auto-isolement de M. O’Toole signifie qu’il ne siégera pas à la Chambre des communes la semaine prochaine lorsque le Parlement reprendra ses travaux pour le discours du trône du gouvernement libéral.

Le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet a également été testé positif pour le virus, a confirmé son bureau.

Le premier ministre Justin Trudeau et M. O’Toole ont parlé plus tôt vendredi des priorités pour le retour du Parlement. Pendant l’appel, Trudeau a « souhaité bonne chance à O’Toole et à sa famille » car ils attendaient — à ce moment — les résultats de leurs tests.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables

Vaincre un virus et la peur : la vaccination, la solution ?

Hier encore, le premier ministre Legault parlait de l’attente du vaccin contre la COVID pour que l’on puisse vivre plus normalement. Ce fût même un peu discuter lors du débat présidentiel aux États-Unis ; les dirigeants espèrent beaucoup de ce côté.

  • Autres articles de Fil de Presse TNC