Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le premier déclin démographique de la Chine depuis des décennies annonce une crise imminente

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Traduit de l’anglais. Texte de James Griffiths publié le 17 janvier 2023 sur le site du Globe and Mail

L’économie chinoise, assiégée, commence à sortir de sa fugue induite par le zéro-COVID, mais un problème plus important se profile à l’horizon. Selon des statistiques publiées mardi, la population du pays, la plus importante au monde, a diminué l’année dernière pour la première fois depuis une grande famine pendant l’ère Mao.

Bien qu’attendu, il s’agit néanmoins d’un moment charnière, qui laisse présager une crise démographique qui dominera l’agenda des dirigeants chinois dans les années à venir et pourrait entraver la croissance économique future, empêchant même potentiellement la Chine de dépasser les États-Unis en tant que première économie mondiale.

« La question qui se pose depuis longtemps est la suivante : la Chine évitera-t-elle une situation où elle vieillira avant de s’enrichir ? Et je pense qu’à l’heure actuelle, la réponse est probablement négative », a déclaré Nick Marro, responsable du commerce mondial à l’Economist Intelligence Unit basée à Hong Kong.

La Chine a enregistré 6,77 naissances pour 1 000 habitants en 2022, soit le taux le plus bas depuis le début des enregistrements en 1949, selon les données publiées par le Bureau national des statistiques. Au total, 9,56 millions de bébés sont nés l’année dernière, soit une baisse de près de 10 % par rapport à 2021, et la sixième baisse annuelle consécutive. Cela n’a pas suffi à compenser les 10,41 millions de décès survenus en 2022, entraînant une baisse globale de la population d’environ 850 000 personnes.

L’année dernière, pour la première fois, le nombre de décès a dépassé celui des naissances depuis les années 1960, lorsque la Chine a connu une famine généralisée provoquée par le Grand Bond en avant de Mao Zedong, qui visait à réformer radicalement l’économie du pays, alors encore agraire.

À la suite de cette catastrophe, la population chinoise a explosé, avec des taux de natalité supérieurs à 20 pour 1 000 habitants pendant la majeure partie des années 1970. Les craintes de surpopulation ont conduit à l’adoption de règles – souvent appliquées brutalement – limitant la plupart des familles à un seul enfant. Ces règles sont restées en vigueur jusqu’en 2015, date à laquelle elles ont commencé à être assouplies, pour être finalement remplacées par des encouragements à avoir plus d’enfants. Mais il n’est pas si facile de se débarrasser de l’héritage de la « politique de l’enfant unique », qui a entraîné un déséquilibre, un vieillissement rapide de la population et une diminution de la main-d’œuvre.

Aucun pays n’a réussi à inverser la tendance à la baisse de la natalité – qui tend à suivre le développement, les populations plus riches et urbanisées choisissant d’avoir moins d’enfants – et les efforts déployés jusqu’à présent par la Chine, notamment les mesures visant à rendre plus difficile le divorce ou l’avortement, ne semblent pas porter leurs fruits.

« Les perspectives démographiques et économiques de la Chine sont beaucoup plus sombres que prévu », a déclaré mardi le démographe Yi Fuxian, ajoutant que cela aura des répercussions sur « les politiques sociales, économiques, de défense et étrangères. » M. Yi a déclaré que la diminution de la main-d’œuvre chinoise et le ralentissement du secteur manufacturier exacerberaient encore davantage les prix élevés et l’inflation élevée aux États-Unis et en Europe

[…]

Pour lire l’article dans sa forme originale : https://www.theglobeandmail.com/world/article-chinas-first-population-decline-in-decades-could-hamper-economic/

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Bravo Fitzgibbon! Mais encore…

On apprenait dans les derniers jours que le super-ministre Fitzgibbon veillait à préserver l’attractivité du Québec pour les investisseurs étrangers, mais l’historique du gouvernement Legault

  • Nouvelles semblables

Le poison Tinder

Dans mon dernier article sur les relations homme-femme, je vous ai parlé de l’impact du féminisme radical. Aujourd’hui, nous allons continuer dans la même veine

  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles