• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les personnes âgées préfèrent risquer d’attraper la COVID-19 plutôt que d’être seules, selon une enquête de la C.-B.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Selon un nouveau sondage, qui a été rendu public par le Bureau des avocats seniors de la Colombie-Britannique, qui indique que les résidents dans les CHLSC de cette province et de maisons de retraite aimeraient mieux prendre le risque de contracter la COVID-19 afin de pouvoir voir plus leurs familles.

« Les répondants nous ont dit que d’être infectés par la maladie n’était pas leur plus grande peur. Ces personnes veulent passer du temps avec leurs proches, malgré la crise sanitaire, car elles savent que la fin de leurs vies approche », selon le coup de sonde.

De plus, selon le sondage, avant la pandémie, 55 % des résidents étaient visités plus qu’une fois par semaine par la famille. Les visites duraient en moyenne plus d’une heure dans 65 % des cas. Depuis le début de la crise sanitaire, seulement 14 % des résidents avaient de la visite plus qu’une fois par semaine et seulement 9 % de celles-ci duraient plus d’une heure.

Donc, les personnes âgées vivent en isolement depuis le commencement de cette pandémie et ce n’est pas bon pour leur santé.
En conséquence, ce sondage démontre, dans cette province de l’Ouest., que les personnes âgées veulent voir leur famille et qu’elles sont prêtes à prendre le risque d’être touchées par le virus.

Cela serait intéressant voir si les personnes âgées du Québec partagent le même point de vue que leurs homologues de la C-B.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc